Les Etats-Unis annoncent des sanctions contre Jean-Max Bellerive, Nenel Cassy et Hervé Fourcand ainsi que leur famille

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Les Etats-Unis annoncent des sanctions contre Jean-Max Bellerive, Nenel Cassy et Hervé Fourcand ainsi que leur famille

Environ trois jours après que le trésor américain a annoncé des sanctions contre Johnson André (Izo), Renel Destina (Ti lapli), Vitel’homme Innocent, et Wilson Joseph (Lanmo san jou) pour violation des droits de l’homme, le département d’Etat américain a sanctionné, ce lundi 11 decembre, Jean-Max Bellerive, Nenel Cassy et Hervé Fourcand ainsi que leur famille.

Le Département d’État précise avoir désigné plus de 30 personnes conformément à la section 7031(c) du Department of State, Foreign Operations, and Related Programs Appropriations Act, 2023 dont trois politiciens haïtiens.

« Conformément à la section 7031(c), le département d’État désigne publiquement Jean-Max Bellerive, ancien Premier ministre et ministre de la Planification et de la Coopération extérieure pour avoir abusé de sa position publique en participant à des activités de corruption qui ont porté atteinte à l’intégrité du gouvernement haïtien. Dans le cadre de cette action, les membres de sa famille immédiate sont également désignés, y compris son épouse Myriam Estevez De Bellerive et ses filles adultes Diana Jennifer Bellerive et Jessica Bellerive. »

« Conformément à la section 7031(c), le Département d’État désigne publiquement Nenel Cassy, ancien sénateur pour avoir abusé de sa position publique en participant à des activités de corruption qui ont porté atteinte à l’intégrité du gouvernement haïtien. Dans le cadre de cette action, les membres de sa famille immédiate sont également désignés, y compris son épouse Katherine Cassy Chery et un enfant mineur. »

« Conformément à la section 7031(c), le Département d’État désigne publiquement Hervé Fourcand, ancien sénateur pour avoir abusé de sa position publique en participant à des activités de corruption qui ont porté atteinte à l’intégrité du gouvernement haïtien. »

Le gouvernement américain dit prendre ces mesures pour promouvoir la responsabilisation à l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre la corruption et de l’ouverture de la Conférence des États parties à la Convention des Nations unies contre la corruption.

À lire aussi :

Le français n’est plus la langue officielle après la révision de la constitution au Burkina Faso