Les garde-c?tes des ?tats-Unis patrouillent dans la baie de Port-au-Prince

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Moins d’une semaine apr?s l’attaque par mer du port et des installations de l’entreprise Les Moulins d’Ha?ti par des gangs, les ?tats-Unis ont envoy? un important navire de leur garde-c?te patrouiller dans les eaux proches de Port-au-Prince.

Cette mission de la United States Coast Guard (USCG), entit? de l’arm?e am?ricaine, se fait ? la demande du gouvernement ha?tien et en “signe de d?termination” pour le peuple ha?tien, a appris Le Nouvelliste de sources concordantes.

Alors que la violence des gangs continue de s?vir dans le pays et que le gouvernement d’Ariel Henry a sollicit? au nom d’Ha?ti le d?ploiement sur le territoire national d’une force sp?cialis?e arm?e, ce bateau arm? repr?sente une premi?re r?ponse d’un engagement international, selon des observateurs nationaux interrog?s par le journal.

“En signe suppl?mentaire de d?termination et de soutien au peuple ha?tien, les garde-c?tes am?ricains ont d?ploy? l’un de leur grand patrouilleur au large de Port-au-Prince, en Ha?ti, ? la demande du gouvernement ha?tien et en ?troite coordination avec le D?partement d’?tat”, a d?clar? un responsable du Conseil national de s?curit? au Miami Herald.

La semaine derni?re, le gouvernement ha?tien a demand? aux forces internationales d’intervenir pour l’aider ? briser le blocus du plus grand terminal p?trolier du pays par les gangs et pour fournir une assistance pour contenir une ?pid?mie croissante de chol?ra.

Depuis le d?but des ann?es 80, les navires de la garde c?ti?re des USA patrouillent dans les eaux territoriales d’Ha?ti et coordonnent leurs actions avec leurs homologues ha?tiens, particuli?rement dans des affaires de trafic de drogue et de r?pression des voyages clandestins.

Ce mercredi, comme annonc? dans Le Nouvelliste, le sous-secr?taire am?ricain pour les affaires de l’h?misph?re occidental au D?partement d’Etat, Brian Nichol’s, est arriv? ? Port-au-Prince o? il doit rencontrer le gouvernement, des acteurs politiques, des repr?sentants d’associations patronales autour de la crise actuelle.

Le gouvernement Henry avait rendu public la r?solution prise en conseil des ministres, jeudi 6 octobre 2022, sollicitant le <> d’une force sp?cialis?e arm?e en Ha?ti pour stopper la crise humanitaire caus?e, entre autres, par l’ins?curit? r?sultant des actions criminelles des gangs et de leurs commanditaires.

<< Le Conseil des ministres donne mandat au Premier ministre Ariel Henry pour :

1- Solliciter et obtenir des partenaires internationaux d’Ha?ti un support effectif par le d?ploiement imm?diat d’une force sp?cialis?e arm?e en quantit? suffisante pour stopper, sur toute l’?tendue du territoire, la crise humanitaire caus?e, entre autres, par l’ins?curit? r?sultant des actions criminelles des gangs arm?s et leurs commanditaires ; Parvenir rapidement ? un climat s?curitaire devant permettre de lutter efficacement contre le chol?ra, de favoriser la reprise de la distribution du carburant et de l’eau potable ? travers le pays, le fonctionnement des h?pitaux, le red?marrage des activit?s ?conomiques, la libre circulation des personnes et des biens et la r?ouverture des ?coles >>, peut-on lire dans cette d?cision prise en conseil des ministres.

Ce 12 octobre marque le premier mois depuis le terminal p?trolier de Varreux est aux mains du chef de gangs Jimmy Ch?rizier, chef du G-9.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.