Les medecins appeles a observer trois jours de greve pour protester contre l’insecurite

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’Association medicale haitienne (AMH) se manifeste a la suite de l’enlevement des medecins Pierre Boncy, urologue, et de Michel D’Alexis, gynecologue, qui ont ete enleves dans l’enceinte de leur cabinet medical le mercredi 2 mars a la ruelle Berne. Le Dr Osni Eugene, vice-president de l’AMH, a demande aux medecins des dix departements geographiques d’Haiti de cesser de travailler les lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 mars afin de contraindre les autorites etatiques a prendre les mesures necessaires pour ramener la paix dans le pays. <>, a indique le Dr Osni Eugene.

Le Dr Eugene annonce que l’AMH va decreter une serie d’activites afin de poursuivre ce meme objectif. Dans tous les cas, il a souligne que les services d’urgence devaient continuer a fonctionner. <>, a-t-il annonce.

Le directeur executif de l’AMH, Dr Claude Surena, demande a la population d’accompagner le corps medical tout en lui demandant d’entreprendre des activites afin d’attirer l’attention des personnes concernees sur les consequences du phenomene de l’insecurite. <>, a-t-il ajoute.

Insecurite : les medecins sont desarmes

Carole Cadet, presidente de l’AMH, a lance un appel au retablissement de la securite. <>, a-t-elle tempete, rappelant que le phenomene d’insecurite touche toutes les categories sociales.

En Haiti, les gestes quotidiens sont devenus des actes de bravoure

<>, illustre Carole Cadet, presidente de l’AMH.