<>, les medias de l’ANMH organisent une emission speciale sur l’insecurite

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les medias regroupes au sein de l’Association nationale des medias haitiens (ANMH) realisent ce dimanche 3 avril 2022 une emission speciale sur la degradation de la situation securitaire dans le pays. L’emission sera diffusee en multiplex sur les differents medias membres de l’association a Port-au-Prince et dans les villes de province de 10 h AM a 2h PM. D’autres medias non-membres de l’ANM se joindront egalement de la partie.

Cette initiative vise notamment a presenter au public la gravite de la situation securitaire au moyen de statistiques compilees par diverses institutions nationales et internationales, faire entendre la voix des victimes et parents des victimes, montrer comment cette situation impacte negativement les victimes, leur famille, les finances publiques, l’economie nationale, la sante physique et mentale de la population, divers corps de metiers. Elle ambitionne egalement de sensibiliser les autorites etatiques a prendre leurs responsabilites.

5 grand themes seront abordes au cours de cette emission : le point sur l’insecurite en Haiti ; les gangs en Haiti ; Comment sommes-nous arrives la ; impacts psychologiques de l’insecurite sur la sante et impacts de l’insecurite sur les diverses couches de la population. Ce dernier theme sera subdivise en plusieurs sous-themes notamment les impacts sur le secteur educatif, sur le transport en commun, les entreprises, etc.

Les discussions seront animees par les journalistes Wendell Theodore, Roberson Alphonse, Marie Raphaelle Pierre et Jean Monard Metellus. Liliane Pierre-Paul et Herold Jean Francois, membres du conseil de l’ANMH auront egalement a intervenir. Des reportages realises par des journalistes travaillant dans les medias de l’ANMH seront diffuses. Des responsables d’organisations des droits humains, des psychologues, des sociologues, des criminologues, des representants de chambres de commerces, des representants d’ONG, etc. constitueront les panels de discussions.

Au cours de cette emission speciale, un hommage sera rendu au feu journaliste Jean Leopold Dominique, assassine a Port-au-Prince le 3 avril 2000. Sa fille, Dolores Dominique Neptune, prendra la parole au tout debut de l’emission.

Cette emission speciale intervient dans un contexte de multiplication des cas d’enlevements, d’homicides, de viols, perpetres dans les differents secteurs de la region metropolitaine. Des institutions telles que BINUH, CJILAP, et CARDH publient des statistiques qui temoignent de la gravite de la situation. En 2021, selon la Commission justice et paix, au moins 893 cas de mort violente ont ete enregistres en Haiti. Parmi les victimes, la CJILAP a repertorie 53 policiers, dont trois inspecteurs de police et cinq inspecteurs divisionnaires. En fevrier 2022, le BINUH a note une <>. Selon le rapport du bureau onusien, les principaux auteurs d’enlevements sont des bandes operant dans les quartiers sud de Port-au-Prince, notamment Martissant et Village-de-Dieu, et autour des communes de Croix-des-Bouquets et Tabarre (departement de l’Ouest).