Les Parquetiers annoncent une trêve à leur grève le lundi 11 décembre prochain

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le Collectif des Magistrats Debout d’Haïti (COMADH) annonce que les Parquetiers vont observer une trêve à leur grève à partir du lundi 11 décembre 2023.

À travers une note en date du 8 décembre 2023, portant la signature de Me Walner Joseph, Président du Collectif des Magistrats Debout d’Haïti, le collectif annonce à partir du lundi 11 décembre 2023 jusqu’au vendredi 5 janvier 2024, une trêve à l’arrêt de travail des Parquetiers de la République. Dans cette note, le COMADH remercie tous les Parquetiers qui ont donné leur appui sans réserve, à la lutte farouche contre la discrimination et le déséquilibre qui a réduit considérablement l’élan producteur de la machine judiciaire haïtienne.

“Avec les nombreux détenus en geôle, et surtout, pour répondre aux devoirs de nos charges de Magistrats dignes et loyaux, le COMADH, encore une fois, entend s’adjoindre de plein pied à la fameuse campagne contre la détention préventive prolongée, mise en branle par le Ministère de la Justice, conjointement avec le CSPJ, à partir des circulaires à nous parvenues en la circonstance” souligne la note du Collectif des Magistrats Debout d’Haïti.

Outre l’annonce d’une trêve à la grève, le COMADH souligne qu’au cas où rien n’est fait pour la satisfaction pleine, entière, et sans la moindre retenue, aux vieilles revendications des magistrats conformes à la loi du 27 novembre 2007, les Parquetiers rentreront en grève jusqu’à la satisfaction complète de leurs revendications.

Il faut souligner que le président de l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH), Me Martin Ainé avait apporté son soutien à la grève des Magistrats Debout tout en informant que les Greffiers menacent d’observer un mouvement de grève en vue d’éxiger le respect de l’accord du 3 novembre 2017 signé avec le ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) qui prévoit, entre autres, l’adoption du statut des greffiers, la fin des discriminations et des injustices subies par ces professionnels, l’octroi d’une carte de débit à chaque greffier.

À lire aussi :

Élu « plus bel homme d’Italie » en 2019, Edoardo Santini abandonne le mannequinat pour devenir prêtre