Les parquetiers en gr?ve depuis avril pour exiger de meilleures conditions de travail

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les substituts commissaires du gouvernement, regroup?s au sein du Collectif des magistrats debout d’Ha?ti (COMADH), observent un arr?t de travail depuis fin avril 2022 dans le but de r?clamer de meilleures conditions de travail au sein de l’appareil judiciaire. Contact? par Le Nouvelliste, Me Fatilnor Patrick Douyon, pr?sident de cette structure, a justifi? la d?cision de ses coll?gues d’entrer en gr?ve ? cause du refus des autorit?s de satisfaire ? leurs revendications. <>, a expliqu? Me Douyon.

Les parquetiers, appel?s ?galement magistrats debout, exigent notamment l’application de la loi du 27 novembre 2007 qui leur accorde le statut de magistrat. De plus, ils d?noncent un traitement discriminatoire ? leur encontre, ? la diff?rence des juges de si?ge. <>, a d?nonc? l’homme de loi.

Le commissaire dit reconnaitre que cet arr?t de travail n’a aucun impact sur les juridictions de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets, perturb?es par l’action des gangs. Cependant, il affirme que le mot d’ordre est respect? dans les autres parquets. <>, a-t-il soutenu.