Les principaux obstacles au fonctionnement de la CNDDR provenaient du Palais national, affirme Jean Rebel Dorcenat

Les bandes armees controlent presque tout le pays et commettent des crimes en toute impunite. Tandis que la Commission nationale de desarmement, demantelement et reinsertion (CNDDR) a ete creee dans l’objectif entre autres de desarmer ces groupes. Pour Jean Rebel Dorcenat, membre de la CNDDR, ce n’est pas la volonte qui manquait a cette structure malgre les menaces qui planent sur les membres de cette commission.

<>, a declare Jean Rebel Dorcenat a l’emission Panel Magik, sur Magik 9, le mercredi 13 octobre 2021. A entendre le commissaire, les obstacles au bon fonctionnement de la CNDDR venaient de toutes parts, et particulierement du Palais national. <>, a sechement revele M. Dorcenat.

D’apres M. Dorcenat plusieurs personnalites au Palais national prenaient l’habitude de pousser les groupes armes a semer la pagaille dans les rues afin de soutirer de l’argent des autorites en place pour en redistribuer aux gangs, pretextant qu’elles allaient calmer la rue. <>, a-t-il soutenu.

Pour une autre fois, Jean Rebel Dorcenat a fait savoir que la CNDDR avait remis un rapport contenant des donnees strategiques a la Primature depuis le gouvernement de Jean Michel Lapin. Ce rapport, a-t-il ajoute, fournit des informations sur les principaux acteurs impliques dans le commerce des armes a feu dans le pays. Aucun suivi n’a ete accorde a ce rapport, laisse entendre le commissaire Dorcenat.

Les gouvernements n’ont jamais accompagne la Commission nationale de desarmement, de demantelement et de reinsertion a ce niveau, regrette M. Dorcenat. <>, a-t-il soutenu.

La CNDDR dispose desormais d’un plan d’action si l’on croit Jean Rebel Dorcenat, lequel devrait permettre de degager une certaine synergie entre les differentes institutions sectorielles. Ce plan d’action, a-t-il explique, doit permettre a la commission d’entreprendre des actions sociales. En effet, a souligne M. Dorcenat, l’on ne peut pas combattre l’insecurite par des operations policieres. Il faut une presence strategique de la police dans les rues, a-t-il invite.