Les villages de Dieu d’Emmelie Prophete, Prix Fetkann 2021

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Pour sa 18e edition, le prix Fetkann/Maryse Conde, a devoile ses laureats, pour les differents themes, memoire, recherche, jeunesse et poesie. Les villages de Dieu d’Emmelie Prophete est laureat dans la categorie Memoire du 18e prix Fetkann, Maryse Conde, <>. Cree par Jose Pentoscrope, president du CIFORDOM, il intervient dans le cadre de l’application de la loi Taubira du 10 mai 2001 qui reconnait la traite negriere et l’esclavage comme crimes contre l’humanite.

Dans son allocution, la romanciere a remercie les membres du jury du Prix Fetkann/Memoire des pays du Sud/Memoire pour l’humanite, pour l’honneur qu’ils ont fait a son livre <>

<>, a indique Emmelie Prophete.

Pour l’auteure de <>, ce prix est non seulement un privilege, mais aussi une fierte. Une fierte parce que cette annee, c’est le nom d’une autre grande dame de la Caraibe qui y est associe: madame Christiane Taubira. <>

Joie. Emotion. Dans ce poignant discours, Emmelie Prophete fait l’eloge de la parole esthetique : <> << De poursuivre : "Les livres nous racontent, racontent une epoque pleine de hontes, mais aussi d'espoirs. Celia, le personnage principal de <>, qui recoit aujourd’hui le prix Fetkann, Memoire du Sud/Memoire de l’humanite, raconte une ville de Port-au-Prince livree a ses demons, oubliee, objet de manipulations de consuls modernes, de responsables et de citoyens pas toujours au rendez-vous avec le devoir, mais aussi de gens qui n’ont pas dit leur dernier mot, qui refusent de capituler. >>

Le jury du prix Fetkann/Maryse Conde salue <>. <>, commente les membres jurys.

<>, lit-on sur le site de l’association.

Nee a Port-au-Prince, Emmelie Prophete est romanciere, poete et journaliste. Son premier roman, Le testament des solitudes, lui a valu le Grand prix litteraire de l’Association des ecrivains de langue francaise (ADELF), (2009).