Livres en folie, un service public, selon Emmelie Proph?te-Milc?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

C’est devant un parterre bien garni de journalistes et en pr?sence de la ministre de la Culture et de la Communication, Emmelie Proph?te, des invit?s d’honneurs Louis Philippe Dalembert et Pierre-Raymond Dumas, de diff?rents auteurs et partenaires de l’?v?nement que des responsables du Nouvelliste et de la Unibank ont lanc? officiellement la 28e ?dition de Livres en folie. Au cours de cet ?v?nement, les promoteurs ont tenu ? faire des mises au point autour de cette ?dition qui renoue avec la tradition du pr?sentiel apr?s deux ann?es o? l’?v?nement s’est tenu seulement en format virtuel.

Prenant la parole ? cette traditionnelle conf?rence de presse, la ministre de la Culture Emmelie Proph?te a salu? cette initiative presque trentenaire ? laquelle elle collabore depuis plus de deux d?cennies. Elle s’est dit heureuse d’avoir apport? sa contribution ? cette aventure depuis plusieurs ann?es comme ?crivaine et membre organisatrice de cette activit?. Elle se dit r?jouie que la grand-messe du livre revienne en pr?sentiel. <>, a fait savoir Mme Proph?te.

Livres en folie, un service public

Participant ? l’?v?nement, cette ann?e, avec le chapeau de ministre de la Culture, la romanci?re dit voir en Livres en folie un service public. <>, a rappel? madame Proph?te, ajoutant que tout comme le travail intellectuel, Livres en folie est en lui-m?me un service public.

La litt?rature, une arme de combat

Par ailleurs, la ministre a attir? l’attention du public sur la situation d?l?t?re du pays qui est de plus en plus inqui?tante. Croyant que la litt?rature peut ?tre une arme redoutable en temps de crise, l’auteure de Les Villages de Dieu invite ? armer la po?sie. <>, a conseill? la ministre.