Luis Almagro favorable au retour des Casques bleus et ? une nouvelle constitution en Ha?ti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le secr?taire g?n?ral de l’OEA, Luis Almagro, interrog? par Miami Herald, s’est dit favorable au retour des Casques bleus et d’une nouvelle constitution en Ha?ti. <>, a indiqu? Luis Almagro.

<>, a soulign? le secr?taire g?n?ral de l’OEA, qui a critiqu? les ?tats-Unis et d’autres pays pour avoir pouss? ? la fin de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Ha?ti, connue sous le nom de MINUSTAH, apr?s 15 ans. Almagro, selon le Miami Herald, a d?clar? que cette d?cision – qui a ?galement ?t? soutenue par le gouvernement Mo?se – <>.

<>, a d?clar? M. Almagro. <>, selon Almagro, cit? par Miami Herald, soulignant, ? une question sur un <>, que M. Almagro a pouss? en ce sens, malgr? les critiques des universitaires sur les plans de Mo?se et qu’il avait continu? ? faire pression pour l’organisation des ?lections alors qu’elles ?taient impossibles.

<>.

Virus de la violence

<>, a indiqu? le secr?taire g?n?ral de l’OEA, Luis Almagro.

Il n’y a pas eu de conversion

Qu’est-ce qui est ? l’origine de cette conversion <> ? Almagro : quelle conversion ? Il n’y a pas eu de conversion, juste un sens des responsabilit?s pour faire face ? une crise ha?tienne continue, avec pratiquement pas d’argent du tout, en faisant de notre mieux pour stabiliser les institutions dans les pires moments. Comme nous l’avons fait avec les missions sp?ciales ? la fin du mandat du pr?sident [Michel] Martelly ou pendant le gouvernement de transition. Nos missions refl?tent la disposition constante au dialogue et ont ?t? tr?s pertinentes dans des moments cruciaux comme ceux que j’ai mentionn?s. Il ne s’agit pas d’une conversion, mais d’un appel ? l’action. D’autres actions bas?es sur le syst?me des Nations unies, mais maintenant nous sentons que nous devons prendre l’initiative d’exiger des solutions en raison de la situation du pays qui s’enfonce de plus en plus dans une crise sociale, politique, ?conomique et s?curitaire. Nous constatons que ceux qui ont la responsabilit? de stabiliser le pays financi?rement et ?conomiquement, et ceux qui ont la responsabilit? d’assurer la s?curit?, ne font pas assez pour y parvenir, qu’il s’agisse d’acteurs externes ou internes. Il est ind?niable qu’Ha?ti est confront?e depuis longtemps ? des crises r?currentes dans ces domaines. D’innombrables efforts ont ?t? d?ploy?s par les Ha?tiens de bonne volont? et par la communaut? internationale pour inverser la situation, avec plus d’?checs que de succ?s, mais aujourd’hui, avec le retrait de la communaut? internationale, nous sommes probablement confront?s ? un point de non-retour >>.

RA

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.