Mainlevee du mandat d’ecrou en faveur d’Arnel Belizaire et ses camarades

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Deux ans apres son arrestation dans la ville de Jacmel en compagnie de quelques camarades, Arnel Belizaire et consorts se trouvent pour l’instant au bout du tunnel. Les juges de la 3e section de la cour d’appel de Port-au-Prince ont rendu, le lundi 29 novembre 2021, un arret- ordonnance dans l’affaire opposant le ministere public a ces detenus. Les juges de cette cour n’ont retenu aucune charge contre les nommes Arnel Belizaire, Pierre Killick Cemelus, Jean Pierre Fleuret, dit Job, Paul Joanel, dit Babas, Garry Philemond et Markenton Esteril, inculpes des faits de detention illegale d’armes a feu, de menace d’incendie des ambassades des Etats-Unis d’Amerique et du Canada, de l’Union School et de la brasserie La Couronne, et de complot contre la surete interieure de l’Etat. Ce sont ces faits pour lesquels ils auront passe 24 mois au Penitencier national.

Les avocats ont, a plusieurs reprises, produit une demande en mainlevee du mandat d’ecrou; la cour n’avait jamais fait droit a leur requete. Ces hommes de loi ont finalement obtenu gain de cause : la cour a fait droit a la demande de mainlevee du mandat d’ecrou, a charge par les inculpes de se presenter a toute nouvelle requisition de la justice lorsqu’ils en seront legalement requis.

Dans cet arret-ordonnance, la cour d’appel de Port-au-Prince a egalement ordonne au commissaire du gouvernement pres cette cour de transferer toutes les pieces de la procedure au commissaire du gouvernement pres le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince pour les suites de droit.

Elle a egalement ordonne au commissaire du gouvernement de ce ressort de transferer le dossier au parquet de Jacmel pour une enquete approfondie.

Nous avons appris qu’Arnel Belizaires et consorts ont ete liberes ce mercredi soir.