Malgré l’absence de Montana, les négociations se poursuivent entre les parties prenantes

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Malgré l’absence de Montana, le Groupe des Personnalités Éminentes de la CARICOM poursuit les négociations entre les parties prenantes.

Depuis l’arrivée du Groupe des Personnalités Éminentes de la CARICOM en Haïti le 6 décembre dernier, plusieurs rencontres ont été tenues entre les parties prenantes haïtiennes. Selon une source assistant les rencontres plénnières sous couvert d’anonymat, il y a trois (3) groupes qui travaillent en atelier sur le “projet de cadre transitionnel pour Haïti”, document qui a été soumis aux acteurs par le GPE. Pour la constitution de ces groupes, on trouve les signataires de la déclaration de Kingston qui sont: l’OPL, Lavalas, Force Louverturienne, EDE entre autres; les signataires de l’Accord du 21 décembre qui sont: Fusion, SDP, INITE, Verite, Veye Yo, entre autres; les membres de la société civile qui sont: le secteur vodou, le secteur droits humains, secteur protestant, la diaspora.

Dans cette rencontre de négociation, le Premier ministre Ariel Henry est présent ce lundi 11 décembre. Selon notre source présenté à cette rencontre, l’idée d’atelier a été venue après une rencontre entre le chef du gouvernement et les signataires de la déclaration de Kingston. Outre les acteurs de la déclaration de Kingston, de l’Accord du 21 décembre et de la société civile, la plateforme SOLID de l’ancien Sénateur Evallière Beauplan est également présente.

Toujours selon notre source, les négociations ont repris à l’hôtel Montana. Il faut souligner que le président du conseil stratégique du parti les Engagés pour le Développement (EDE), Claude Joseph est présent autour de la table et il fait partie du Groupe de Kingston. Durant cette journée de négociation, les acteurs travaillent sur plusieurs thématiques dont le type, les attributions,le fonctionnement du Pouvoir Exécutif. Les représentants de l’Accord du 21 décembre maintiennent un gouvernement monocéphale et ceux de Kingston proposent le contraire.

Par ailleurs, chaque groupe présent, la société civile, déclaration de Kingston, accord du 21 décembre travaille séparément sur le document du Groupe des Personnalités Éminentes de la CARICOM en vue de présenter sa reflexion sur le document, à la fin de la rencontre pour qu’une solution soit trouvée.

Joint au téléphone, Jacques Ted Saint-Dic a informé qu’à l’heure actuelle, le groupe Montana se retire sur la table des négociations, en attente d’une réponse du GPE aux demandes qui lui ont été faites concernant la liste des participants et les secteurs représentés; les noms et les critères de choix des personnes représentant la société civile; l’agenda de la rencontre et la prise en compte dans cet agenda de tout point que souhaite y inscrire une partie prenante.

A lire aussi :

Les Etats-Unis annoncent des sanctions contre Jean-Max Bellerive, Nenel Cassy et Hervé Fourcand ainsi que leur famille