Manifestation aux Cayes : un mort, une dizaine de blesses, un avion incendie

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ils etaient des milliers de membres de la population cayenne a prendre la direction de l’aeroport Antoine Simon des Cayes ce mardi 29 mars 2022. Ils manifestaient contre l’insecurite, le kidnapping et le blocage de Matissant par des gangs armes de la capitale. Les manifestants ont aussi proteste contre la montee croissante des prix des billets d’avion et reclamer le depart du premier ministre Ariel Henry qui ne peut garantir la securite du pays selon eux.

En colere, les manifestants ont fait irruption sur la piste de l’aeroport Antoine Simon puis vandaliser avant de bruler l’avion Chieftain d’Agape Flights appartenant a des missionnaires americains.

Venus en renfort, des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stufefiants (BLTS), accompagnes du commissaire du gouvernement, Ronald Richemond, ont disperse une foule immense qui s’appretait a prendre la direction de la ville des Cayes avec le petit avion.

Selon un bilan partiel du porte-parole de la police nationale dans le Sud, Pierre Yves Lesage, il y a eu 1 mort et seulement 7 blesses, dont 4 policiers. 4 vehicules de la PNH auraient aussi subi des dommages. Selon les journalistes, plus d’une dizaine de manifestants ont ete blesses.

Plusieurs agents de la PNH ont affiche un comportement hostile aux journalistes lors de ce mouvement de protestation.” La manifestation etait pacifique mais la PNH a tire quand meme sur les manifestants”, a deplore Me Belace Jean Benicel, defenseur des droits humains. Selon lui, la population se bat pour revendiquer une cause juste. Un 29 mars comme aujourd’hui, le peuple avait proteste contre le regime des Duvaliers, 35 ans apres ses droits continuent a etre violes.”

“Ceci est un avertissement que nous donnons a ceux qui sont a la tete du pouvoir, nous en avons assez de cette misere a fait savoir Maner Cabee, opposant au pouvoir en place. Selon lui, c’est la communaute internationale et le PHTK qui ont mis le pays dans cette situation lamentable. “Tant que ces dirigeants ne nous donnent pas de reponses, nous continuerons a manifester”, a-t-il fait savoir.

L’administration publique, les entreprises privees et les etablissements scolaires ont garde leurs portes fermees ce mardi 29 mars comme l’avaient demande les organisateurs des mouvements de protestation.