Marche et tweets pour les 35 ans de la Constitution

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’une des priorites de ce gouvernement, est de doter le pays d’une nouvelle constitution avant d’organiser les elections. Le Premier ministre Ariel Henry a deja entame les demarches pour mettre en place une Assemblee constituante. Il bute cependant sur des organisations qui refusent de s’associer a son projet juge unilateral comme l’avait deja tente de faire feu le president Jovenel Moise. Aucune activite particuliere n’a ete organisee le 29 mars 2022 pour marquer les 35 ans de la loi mere.

<>, a ecrit le Premier ministre sur son compte Twitter.

<>, a appele Ariel Henry.

Nous avons le devoir, a-t-il ajoute, <>.

<>, a declare le Premier ministre.

L’ancien senateur Steven Benoit, qui s’est toujours positionne contre l’amendement de la Constitution en 2011, continue de clamer que nous fonctionnons sous l’egide d’une <>. <>, a-t-il fait savoir ce 29 mars sur son compte Twitter.

<>, a critique l’ancien parlementaire de l’Ouest.

Pour l’ancien depute Jerry Tardieu, president de la commission speciale a la Chambre des deputes qui avait travaille sur les propositions d’amendement de la Constitution, 35 ans apres, il ne reste pratiquement rien dans la loi mere. <>, a-t-il signale, soulignant que le document n’a pas ete respecte non plus.

Jerry Tardieu a souligne que dans la crise politique actuelle, on ne peut meme pas trouver dans la Constitution des provisions legales pouvant aider a combler le vide institutionnel. <>, a-t-il affirme.

<>, a-t-il argue.

L’ancien parlementaire estime que le moment est ideal pour changer ou modifier la Constitution du pays. La duree du mandat des elus, la responsabilite du president de la Republique apres son mandat, la ratification des Premiers ministre, la question de decharge, la question des cartels municipaux a trois membres sont entre autres des points qui meritent d’etre changes dans la Constitution de l’avis de monsieur Tardieu.

L’ancien depute de Petion-Ville a appele les acteurs politiques et de la societe civile a un dialogue franc et sincere dans lequel la question de la Constitution sera abordee.

Lors de la marche du mardi 29 mars 2022 dans les rues de la capitale contre le kidnapping, l’insecurite et l’inaction des autorites, les manifestants en ont profite pour critiquer les differents dirigeants du pays qui, ces 35 dernieres annees, n’ont jamais cesse de violer la Constitution et contribuer a l’effondrement des institutions republicaines.