Martissant livr? aux bandits depuis 12 mois…

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Nombreuses sont les victimes; de simples citoyens, des professeurs, des enseignants, des ?tudiants, des commer?ants ou autres qui un jour ont eu le malheur de se retrouver sur la route de Martissant. Jamais ils n’auraient imagin? finir dans les intestins d’un chien ou d’un porc dans cette zone. Les plus <> ont ?t? tu?s dans leur voiture comme Esperanta Guerrier, 95 ans, dont le v?hicule avait ?t? cribl? de balles le samedi 6 octobre 2021, ou encore Steevenson Th?odore, 19 ans, tu? le lundi 30 mai 2022 dans un bus de transport en commun de la compagnie ” Voix des Anges”.

Il n’y a pas non plus de statistique sur le nombre de femmes et filles viol?es par ces bandits sans foi ni loi. Certaines femmes ont ?t? contraintes de descendre de leurs v?hicules avant d’?tre viol?es ? m?me le sol ? Martissant, rapportent des t?moins oculaires.

Il y a aussi beaucoup de pertes en vies humaines parmi les bandits qui s’affrontent. Mais la population civile demeure la principale victime de cette guerre sanglante. <>, a confi? au Nouvelliste un r?sident de Fontamara.

Si au d?but de cette guerre meurtri?re le 1er juin 2021 les gangs arm?s de Village-de-Dieu et de Grand-Ravine se sont alli?s pour affronter celui de Tibwa afin de contr?ler notamment le quartier de Martissant 4 et Martissant 23 o? il y avait un complexe commercial, un terminal p?trolier et un march?, un an apr?s, on ne sait m?me plus pourquoi ils sont toujours en guerre parce qu’il n’y a plus de centre commercial, plus de march? ni de terminal p?trolier .

Aujourd’hui, puisqu’il n’y a plus d’activit?s commerciales ? Martissant, le kidnapping, le d?tournement de v?hicules et le ran?onnement des rares usagers de la route deviennent leurs seules sources financi?res connues. 12 mois ? se battre sans arr?t, ?a a un co?t en munitions, en achat de nouvelles armes ? feu et en entretien des soldats.

C’est maintenant connu de tous, les propri?taires de v?hicules de transport en commun qui fr?quentent la route de Martissant sont bien oblig?s de pactiser avec les bandits pour avoir le droit de passage. Plusieurs commer?ants et chauffeurs avaient d?j? avou? au journal qu’ils paient r?guli?rement les bandits pour pouvoir traverser la route de Martissant avec leurs marchandises ou des passagers.

12 mois apr?s, les bandits ont tout simplement d?truit Martissant. Depuis juin 2021, des dizaines de milliers de personnes ont fui ce quartier. ?coles, ?glises, h?pitaux et commerce ont ?t? pill?s et br?l?s.

Les cons?quences ?conomiques pour la commune de Carrefour et les quatre d?partements du grand Sud (Nippes, Sud, Grand’Anse, Sud-Est) d?pendants de la route nationale num?ro 2 pour rester connecter avec Port-au-Prince et le reste du pays sont d?sastreuses. La guerre des gangs ? Martissant <>, a d?plor? Pierre L?ger, un homme d’affaires tr?s connu dans le Sud.

Alors que des groupes organis?s aux Cayes pr?voyaient de lancer le 1er juin 2022 une gr?ve g?n?rale dans le grand Sud pour forcer les autorit?s ? r?soudre le probl?me ? Martissant, le gouvernement a rapidement d?p?ch? trois ministres (Commerce, Int?rieur et Environnement) et la Police nationale a aussi envoy? des ?missaires aux Cayes, pas pour d?bloquer la situation sur la route nationale num?ro 2, mais pour d?samorcer ce mouvement de protestation.

Apr?s de longues heures de n?gociations, les leaders des organisations dans le Sud ont accord? 15 jours au gouvernement pour r?soudre le probl?me ? Martissant.

Les promesses en l’air des autorit?s…

De L?on Charles ? Frantz Elb? ? la t?te de la Police nationale d’Ha?ti, de Claude Joseph ? Ariel Henry ? la t?te de la Primature et au Conseil sup?rieur de la Police nationale (CSPN), il n’y a eu que des promesses non tenues pour un retour ? l’ordre ? Martissant. Les groupes arm?s qui contr?lent la route nationale num?ro 2 se sont depuis renforc?s. Ils tiennent les autorit?s en ?chec et la population de Carrefour et des quatre d?partements du grand Sud en otage.

En f?vrier dernier, le Premier ministre Ariel Henry avait d?clar? : <>

<>, avait affirm? Ariel Henry.

<>, promettait le chef du Conseil sup?rieur de la police nationale.

R?cemment, c’est le directeur g?n?ral de la Police nationale qui a lui-m?me demand? ? la population un court d?lai pour mettre fin ? la guerre des gangs ? Martissant.

<>, avait promis Frantz Elb? lors d’une conf?rence de presse le 9 mai dernier.

En attendant, les groupes arm?s se substituent ? l’Etat dans les zones qu’ils contr?lent. Ils imposent leur volont? et y r?gnent en toute impunit?.