Mary Lawlor exprime son inquiétude de la suspension temporaire des activités du CARDH

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

La rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits humains, Mary Lawlor exprime son inquiétude de la suspension provisoire du Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme.

À travers une publication sur Facebook, Mary Lawlor, rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits humains dit apprendre avec inquiétude que le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH) a été contraint de suspendre temporairement ses activités en raison de menaces à l’encontre de ses membres. Dans sa publication, Mary Lawlor souligne que les autorités haïtiennes ont le devoir de garantir la sécurité des organisations de défense des droits humains.

À travers une note en date du 23 novembre 2023, le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme avait annoncé qu’en raison d’informations et d’indices concordants indiquant qu’il était sous la menace, il a adopté des mesures réduisant ses activités depuis des mois et provoquant la suspension provisoirement de ses activités. Le CARDH avait également profité pour rappeler que la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme oblige les détenteurs d’obligations à prendre des mesures afin de protéger les défenseurs des droits de l’homme et de créer les conditions pour qu’ils fassent leur travail.

Face à cette situation, l’Office de la Protection du Citoyen avait invité les autorités concernées à adopter des mesures spéciales visant à assurer la protection du CARDH et de tous les défenseurs des droits humains, exposés quotidiennement aux menaces, au kidnapping et actes d’intimidation, dans l’exercice de leurs activités et lance un appel à la solidarité de la communauté internationale. L’Ensemble Contre la Corruption de son côté avait demandé au CARDH de reprendre courage et force et à s’organiser en vue de poursuivre ses activités de recherches, d’analyses et d’encadrement des compatriotes qui sont dans le besoin.

A lire aussi :

Installation d’un nouveau Directeur à la tête de l’École Nationale de Police