Me Patrick Laurent souligne les enjeux d’une eventuelle autopsie du cadavre de Gilbert Dragon

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

<>, a analyse Me Patrick Laurent durant une entrevue a l’emission <> le lundi 22 novembre.

<>, a mis en garde Me Laurent, soulignant les consequences que cette autopsie pourrait avoir dans le cadre du traitement du dossier sur l’assassinat du president Moise. <>, a poursuivi M. Laurent.

<>, a precise l’homme de loi, qui a souligne les enjeux. <>, a-t-il indique.

<>, a poursuivi Me Laurent.

L’ancienne premiere dame Martine Moise, par l’entremise de son cabinet d’avocats, a adresse une requete au commissaire du gouvernement pres le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, le 17 novembre pour lui demander de faire autopsier le cadavre de Gilbert Dragon, l’un des presumes assassins du president Jovenel Moise <>.

Dans cette requete, l’ex-premiere dame Martine Moise souligne que le nom du presume assassin de Jovenel Moise est mentionne 43 fois dans le rapport de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). <>

<>, ont demande les avocats de Martine Moise, qui a envoye une copie de cette requete a Gary Orelien, le juge instructeur, en charge de mener l’enquete sur l’assassinat du president Moise.