Mondial: le Br?sil ?limin?, l’Argentine seule repr?sentante de l’Am?rique du Sud en demi-finale

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’Am?rique du Sud en r?vait. Elle avait tout enti?re coch? sur son agenda la date du 13 d?cembre, avec la perspective d’une demi-finale Br?sil-Argentine. Ce sera sans les Br?siliens pi?g?s par la Croatie de Luka Modric.

Les “guerriers croates” comme les nomme le gardien des Vatreni, Dominik Livakovic, h?ros du quart de finale, r?cidivent une nouvelle fois. Il y a quatre ans, en Russie, personne n’aurait pu imaginer la bande de Modric aller jusqu’? la finale, perdue contre la France (4-2).

Face au “favori” br?silien, elle a cr?? un nouvel exploit gr?ce ? sa patience, son calme, sa technique l?ch?e et en faisant totalement d?jouer au milieu la Sele?ao qui peut nourrir d’?normes regrets.

En effet, apr?s avoir longtemps but? sur le mur croate en seconde p?riode, la Sele?ao, d?cevante dans son animation offensive, pensait avoir fait le plus dur avec l’ouverture du score de Neymar en prolongations (105+1). En ?galant Pel? avec son 77e but international alors que “O Rey” est actuellement hospitalis? au Br?sil, la star du Paris-SG ?tait alors bien partie pour ?tre le h?ros du jour.

Mais contre toute attente, Petkovic a ?galis? ? trois minutes du terme (117), la derni?re contre-attaque croate offrant au public une ?touffante s?ance de tirs au but. Comme contre le Japon, comme souvent ces derni?res ann?es, celle-ci a fini par r?compenser l’obstination des joueurs de Dalic et mis fin au r?ve de sixi?me ?toile du Br?sil, qui fuit le pays depuis 20 ans.

En larmes d?s le p?nalty envoy? sur le poteau par Marquinhos, Neymar a ensuite annonc? qu’il ne “garanti(t) pas ? 100 %” qu’il rejouera en s?lection.

“J’ai besoin d’analyser, de r?fl?chir un peu plus ? ce qui est bon pour moi et pour l’?quipe nationale”, a ajout? l’attaquant de 30 ans, qui se consolera ? peine d’avoir rejoint le Roi Pel? au sommet des buteurs br?siliens en s?lection (77).

Son ami et camarade de club au Paris SG, Lionel Messi, s’est donn? une chance de soulever le troph?e le plus convoit? du football ? l’issue d’une s?ance de tirs au but tout aussi irrespirable que celle de Br?siliens.

Cueillis ? froid par l’Arabie saoudite (d?faite 2-1), pourtant suppos?e ?tre un amuse-bouche, les Argentins avaient pourtant su se ressaisir pour poursuivre l’aventure et faire figure de favori face aux N?erlandais.

Ce duel entre l’Albiceleste et les Oranje ?tait un classique. C’est contre l’Argentine que les Pays-Bas, orphelins de Johan Cruyff, ont jou? la deuxi?me de leurs trois finales perdues, en 1978. C’est encore un Argentine – Pays-Bas qui a accouch? au Mondial-98 d’un des plus beaux buts de l’histoire du football, inscrit de l’ext?rieur du droit par Dennis Bergkamp apr?s un contr?le orient? venu de l’espace ? la r?ception d’une passe de 60 m?tres.

Comme attendu, la principale arme de l’Argentine a encore ?t? Messi, d?j? efficace en 1/8 de finale contre l’Australie, et qui court apr?s sa cinqui?me et derni?re occasion d’accrocher la Coupe du monde ? son palmar?s. Histoire de rejoindre dans la l?gende Diego Maradona, l’autre g?ant du football argentin.

Le g?nie du Paris SG a d’abord d?livr? une passe ? l’aveugle millim?tr?e au milieu de la d?fense n?erlandaise pour un but de Molina (35e) avant de doubler la mise sur un p?nalty (73e). Mais les N?erlandais ont ?galement pu compter sur un grand buteur, en la personne de Wout Weghorst. Il a d’abord r?duit le score bien servi par Berghuis (83e) avant d’?galiser tout au bout du temps additionnel. A la 90e + 11, le joueur de Besiktas, averti ? la 45e + 2 alors qu’il ?tait encore sur le banc, a ?t? ? la conclusion d’une combinaison audacieuse mais payante sur un coup franc de Koopmeiners (2-2).

Comme pour Croatie- Br?sil, le sort de cette rencontre s’est donc d?cid? aux tirs au but et le 10e tir, r?ussi par Lautaro, a offert la victoire aux Argentins pouss?s par une grande partie des 88.000 spectateurs du stade de Lusail.

Prochaine ?tape sur la route de Messi et les siens : les Croates et un souvenir difficile. Au Mondial-2018, lors de la phase de poule, les joueurs au maillot ? damiers avaient surclass? l’Albiceleste (3-0).

Il leur faudra faire bien mieux s’ils veulent mettre fin ? l’h?g?monie de l’Europe, toujours sacr?e depuis 2006 (Italie, Espagne en 2010, Allemagne en 2014 et France en 2018).

AFP

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.