Mo?se Jean Charles menace les banques et demande le d?part d’Ariel Henry

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des milliers de protestataires ont, pacifiquement, manifest?, ce lundi 22 ao?t au Cap-Ha?tien, ? l’appel de la plateforme politique Pitit Desalin, contre l’ins?curit? et la vie ch?re, mais ?galement contre le Premier ministre Ariel Henry, responsable, selon eux, de tous les maux du pays.

Les manifestants, majoritairement v?tus aux couleurs du parti, noir et rouge, ont parcouru diff?rents quartiers de la cit? christophienne avant de se rassembler aux pieds du monument de Verti?res o? diff?rents intervenants se sont succ?d?s au micro, avant le grand message de circonstance du leader de Pitit Desalin, l’ancien s?nateur du Nord, Mo?se Jean Charles.

Sur tout le parcours, les manifestants scandaient des propos hostiles au Premier ministre Henry, mais ?galement, aux Am?ricains, v?ritable cible des manifestants.

Aux c?t?s du bicolore noir et rouge de Pitit Dessalines, les protestataires arboraient les drapeaux russes et chinois pour montrer leur d?saccord par rapport ? la politique de la r?publique ?toil?e face ? Ha?ti.

<< La Russie, viens nous sauver ! <> ou encore <>, lan?aient des protestataires.

Intervenant ? l’issue de la manifestation, le leader de Pitit Dessalines menace de fermer les banques commerciales si le taux de change du dollar par rapport ? la gourde n’est pas inf?rieur ? 100 gourdes. Citant les noms des principales institutions bancaires du pays, Mo?se Jean Charles rend responsables les banques du pays de la mont?e vertigineuse du dollar par rapport ? la gourde… et l’assistance d’applaudir et de menacer: <> ? chaque nom de banque cit?.

Bien d’autres sujets tels que la raret? du carburant, la vie ch?re, l’ins?curit? ont ?t? abord?s par l’ancien parlementaire, acclam? par les Capois au cours de cette folle journ?e du 22 ao?t 2022.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.