Nesmy Manigat annonce la construction de 20 nouveaux établissements scolaires publics dans la région métropolitaine de Port-au-Prince

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le ministre de l’Éducation, Nesmy Manigat annonce la construction de 20 nouveaux établissements scolaires publics dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Le mercredi 10 janvier 2024, le ministre de l’Education, Nesmy Manigat a présenté les 7 chantiers prioritaires de son Ministère pour l’année 2024. Il a souligné que ces chantiers sont conformes à la feuille de route reçue du gouvernement de la République.

Concernant le premier chantier, Nesmy Manigat précise la construction de vingt nouveaux établissements scolaires publics dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Lors de cette présentation, le numéro 1 du MENFP a informé que cette décision gouvernementale vise à accélérer la séparation de l’école fondamentale du secondaire. “Il s’agit, suivant les précisions du ministre Manigat, de pouvoir mieux appliquer le nouveau Cadre d’orientation curriculaire (COC)” souligne une note du MENFP.

Selon la note, il est également prévu de reconstruire, dans la capitale et les communes circonvoisines, les locaux d’une dizaine d’écoles publiques dont le lycée Jean-Jacques Dessalines et les premiers travaux devraient démarrer, dès que les échanges avec les municipalités concernées et la Direction générale des Impôts (DGI) sur le choix des sites auront abouti sous peu.

Dans ses déclarations, Nesmy Manigat a également précisé que l’État va procéder cette année à la reconstruction du siège central du MENFP à la rue Dr Audain, à la construction d’un nouveau bâtiment pour loger le Centre de formation pour l’école fondamentale (CFEF) et un autre édifice pour accueillir l’école nationale d’application pour le préscolaire et le fondamental.

“Le deuxième chantier vise à attribuer un Numéro d’identification scolaire unique (NISU) à chaque élève tout en se rapportant également à l’accréditation des écoles et la certification des enseignants.” poursuit la note.

S’agissant du troisième chantier, le ministre souligne qu’elle promeut l’école préscolaire obligatoire, l’éducation basée sur le multilinguisme en considérant le créole comme langue d’enseignement et langue enseignée du préscolaire au secondaire. “Ce chantier prioritaire embrasse également la généralisation graduelle de l’approche par compétences, l’actualisation des programmes d’études et la mise en place d’un nouveau système d’évaluation.” peut-on lire dans la note.

À lire aussi :

Un navire de migrants près des côtes d’Haïti empêché d’entrer illégalement aux États-Unis