Intervenant lundi au Conseil de sécurité des Nations unies, le président Jovenel Moïse a indiqué que « ce refus systématique de l’alternance politique par la voie des urnes constitue une source de tensions permanentes dans le pays en plus qu’il remet sérieusement en question l’option que le peuple haïtien avait faite pour la démocratie au sortir de la dictature en 1987 ». «  Nous faisons face à une opposition politique qui est dépourvue d’alternatives démocratique…

By admin