Nous perdons du temps, de l’?nergie et des ressources

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ha?ti est un pays ? l’arr?t. On pourrait se demander ce qui fonctionne. Depuis tant?t deux semaines, plusieurs villes du pays sont en ?bullition. Des manifestants parfois en col?re exigent des mesures contre l’ins?curit?, la disponibilit? des produits p?troliers dans les stations d’essence et la baisse du prix des produits de premi?re n?cessit? sur le march?. Si le gouvernement, ? travers la banque centrale, a d?cid? d’injecter des millions de dollars sur le march? des changes, cette mesure a peu d’effet jusqu’ici. Faut-il patienter ?

Deux semaines apr?s le d?but des manifestations, aucun appel au calme n’a ?t? lanc? par le Premier ministre Ariel Henry ni par des institutions concern?es. Aucune promesse de prise en compte des revendications des manifestants. La seule r?ponse du gouvernement aux manifestations est celle muscl?e de la Police nationale d’Ha?ti (PNH) qui ne donne pas encore de r?sultats.

? c?t? des manifestants des rues, l’appel du secteur priv? ? travers des hommes d’affaires et des associations patronales se sont regroup?s pour une solution ? la crise. Un appel jusqu’ici ignor? par le gouvernement et la classe politique. Peut-?tre qu’ils doutent de la sinc?rit? de la d?marche, vu que le secteur priv? des affaires n’est pas innocent dans la crise. Cela n’enl?ve pas cependant son droit de s’impliquer dans la recherche d’une solution ? la crise. Hier comme aujourd’hui nous sommes dans l’obligation de faire du neuf avec du vieux.

Alors que les autorit?s se montrent aveugles par rapport ? la d?t?rioration du climat sociopolitique, le pays s’enfonce. Le minist?re de l’?ducation nationale, qui vend du r?ve concernant la r?forme du syst?me ?ducatif, annonce le report de la r?ouverture des classes au 3 octobre, la police tourne en rond dans la lutte contre l’ins?curit?, notamment le kidnapping, le gouvernement se r?v?le incapable de garantir la disponibilit? des produits p?troliers sur le march?. De quoi mettre ? l’arr?t une bonne partie des activit?s ?conomiques.

Il peut se r?v?ler difficile voire impossible d’?valuer en chiffres les cons?quences de cette situation. Il est ?vident que nous perdons du temps. En plus d’un an, le Premier ministre Ariel Henry n’a r?ussi ? r?soudre aucun de nos probl?mes ni ? tracer la voie pour y arriver. Depuis deux semaines, courir apr?s le carburant est devenu le quotidien de beaucoup d’entre nous. Entre-temps, les manifestations s’intensifient un peu partout dans le pays. Des ressources mat?rielles et humaines qui pourraient ?tre utilis?es dans l’am?lioration des conditions de vie de la population sont mobilis?es pour tenter de r?primer ces mouvements.

C’est dans ce contexte que beaucoup du peu de cadres dont le pays dispose partent sur la pointe des pieds ? la recherche des cieux plus cl?ments tandis que des entreprises ferment leurs portes. Malgr? tout, le Premier ministre Ariel Henry et ses alli?s continuent de croire qu’ils ont le contr?le de la situation…

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.