Ochan pour Deschamps

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Quelle douleur insupportable ! Quelle perte pour sa famille et pour tous ceux qui ont connu l’homme affable et genereux, Jacques Deschamps Fils, fondateur de la Fondation Lucienne Deschamps, qui nous a quittes dimanche. Le monde des livres a perdu un editeur de la nouvelle generation qui avait pris avec la famille Frisch les renes de l’entreprise familiale depuis le depart de son pere, Jacques Deschamps.

Le monde du sport pleure un sportif dans le sang, un meneur de jeu administratif infatigable qui a laisse son empreinte au Don Bosco de Petion-Ville et au Violette Athletic Club dont il fut respectivement president et vice-president, et a la Federation haitienne de football (FHF) dont il fut membre d’un comite provisoire.

Le football, il l’a pratique a Monaco chez les minimes durant son enfance en France. Mais la boxe c’est son dada, ce sport qu’il a connu des son jeune age en terre jamaicaine. L’etiquette de promoteur de boxe internationale lui est collee depuis qu’il prend plaisir a mettre sur pied chez nous en maintes occasions des soirees de boxe internationale. De Michael Deward a Richard Clarke, d’Evens Pierre a Melissa Saint-Vil, de Wilky Campfort a Azea Augustama, digne representant d’Haiti aux Jeux olympiques, tous ont evolue sous sa supervision.

Avant de devenir consul general de Turquie en Haiti, Jacques Deschamps Fils a pris part a plusieurs congres de boxe internationale, dont celui de la WBC a Cancun, au Mexique, ou il a ete honore. Le pape du noble art en Haiti est mort. Vive le pape !

Raphael Fequiere