Ou en est la justice haitienne avec l’enquete sur l’assassinat du president Moise ?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Un million de gourdes tous les mois comme frais de fonctionnement, un vehicule blinde, des agents de securite, des visas pour huit membres de sa famille pour quitter le pays, une nouvelle residence, telles sont les exigences du juge Merlan Belabre, en charge du dossier de l’assassinat du president Jovenel Moise au Conseil superieur du pouvoir judiciaire, selon ce qu’ont revele au journal des membres du CSPJ sous le couvert de l’anonymat.

Ce que le juge Merlan Belabre recevra parmi ses demandes

Parmi les demandes du juge Merlan Belabre charge d’instruire le dossier de l’assassinat du president, il y en a qui sont acceptables. D’autres ne le sont pas. Le magistrat n’aura pas les huit visas qu’il a demandes pour les membres de sa famille. <>, a confie mercredi au Nouvelliste le ministre de la Justice et de la Securite publique Berto Dorce.

Le ministre a souligne que le gouvernement n’allait pas directement donner ces moyens au juge, mais que cela passera par le pouvoir judiciaire. Le juge Belabre aura un vehicule blinde, des policiers et des moyens economiques pour le prendre en charge.

Sur le million de gourdes par mois demande par le magistrat, le ministre de la Justice n’a pas voulu avancer de chiffres. Mais il a laisse comprendre que le juge n’aura pas toute la somme exigee. <>, a soutenu Me Berto Dorce.

Dans peu de temps, le mandat du juge Merlan Belabre prendra fin et cela va poser un probleme. Cependant, les mandats des juges sont renouvelables jusqu’a l’age de 65 ans. <>, ont fait savoir nos sources, conseillers au CSPJ.

<>, a confie au Nouvelliste le magistrat instructeur, Merlan Belabre. Selon lui, l’enquete sur l’assassinat de Jovenel Moise est <>, a-t-il soutenu.

Interroges sur le fait que le juge Merlan Belabre s’est toujours plaint de n’avoir pas encore recu le dossier alors qu’il a ete designe sur l’affaire depuis le 5 mars dernier, nos contacts au CSPJ estiment que c’est au doyen du tribunal civil de premiere instance d’en indiquer les raisons. <>, ont-ils argue.

Le Nouvelliste a tente en vain a maintes reprises d’entrer en contact avec le doyen du tribunal de premiere instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil.

Le president Jovenel Moise a ete assassine chez lui a Pelerin le 7 juillet 2021 alors qu’il etait surveille en permanence par de nombreux agents de l’USGPN entre autres. Neuf mois apres son assassinat, la justice haitienne fait du surplace dans l’enquete.