Ou en sommes-nous dans la recherche d’une solution haitienne a la crise ?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Il faut une solution haitienne a la crise multiforme qui ronge le pays. Personne ne dit le contraire. La communaute internationale, le gouvernement, les differents secteurs de la vie nationale affirment et reaffirment qu’il faut une solution haitienne a la crise. C’est peut-etre l’un des rares points sur lequel il y a consensus. Comment y arriver ? C’est la question qui divise. C’est la question qui n’a toujours pas de reponse alors que les effets de la crise s’accentuent. Les conditions de vie se deteriorent a travers le pays.

La communaute internationale dit laisser le champ libre aux Haitiens pour trouver une solution a la crise. Cette semaine encore les ambassadeurs du Canada et de la France accredites a Port-au-Prince ont rappele aux Haitiens qu’il etait de leur responsabilite de trouver une solution a cette crise qui a trop dure. Comme les Etats-Unis, le Canada et la France disent etre prets a accompagner les protagonistes haitiens sur cette voie. Les representants de ces pays a cote de plusieurs autres pays et institutions ont participe cette semaine a un nouveau sommet virtuel sur la situation en Haiti. C’est le 3e sommet de ce genre en quatre mois.

Le sommet etait convoque par la France. Il reunissait des pays partenaires internationaux et des organisations internationales sur les defis auxquels Haiti est confronte. Selon une declaration du departement d’Etat Americain a l’issue de la rencontre, les participants ont encourage un accord politique entre les acteurs haitiens afin que les elections puissent avoir lieu des que les conditions le permettent.

Trois reunions de haut niveau en quatre mois, c’est la preuve qu’il y a quand meme une preoccupation de la communaute internationale par rapport a la situation en Haiti. Qu’est-il du cote des Haitiens ? Il est difficile de trouver des faits qui montrent une preoccupation chez les protagonistes locaux de trouver un accord pour mettre fin a la crise. Depuis les tentatives de pourparlers ratees entre le gouvernement et l’Accord de Montana, c’est le calme plat. Il est bruit qu’une commission de dialogue a ete creee du cote du gouvernement. Cela reste a confirmer.

Ce qui est certain pour l’instant, le gouvernement et ses allies signataires de l’Accord du 11 septembre se montrent confortables par rapport a la situation. L’autre camp de son cote est reste attache a sa solution que certains jugent utopique. Entre-temps, l’espoir d’un lendemain meilleur pour la population haitienne s’eloigne, surtout dans le contexte de la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Ce nouvel appel de la communaute internationale aux protagonistes haitiens va-t-il avoir effet ?