Ouanaminthe: la fête de l’indépendance célébrée en grande pompe sur le site du canal de la rivière Massacre

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Ouanaminthe: le comité du canal a grandiosement célébré les 220 ans de l’indépendance d’Haïti sur le site du canal de la rivière Massacre.

Le comité du canal a pris l’initiative de célébrer avec la population de Ouanaminthe les 220 ans de l’indépendance d’Haïti. Réunis aux alentours du site du canal de la rivière Massacre, des habitants ont chanté, célébré et écouté le discours de Wideline Pierre dans un esprit de fraternité. Lors de cette activité, des danses folkloriques et des bandes raras étaient au rendez-vous pour créer l’animation.

“Aujourd’hui, le premier janvier 2024, nous nous tenons sur le canal de la résistance et de l’unité à Ouanaminthe pour parler à la nation. L’endroit où nous nous trouvons aujourd’hui nous relie directement à notre âme historique où le “Konbit” et l’unité ont permis à nos ancêtres de renverser le système d’esclavage établi par les colons sur cette terre (…) Nous devons tous vivre dignement. C’est à nous de contrôler ce que nous mettons dans notre estomac car nos ancêtres se sont battus pour nous donner le droit à la grandeur et à la souveraineté culturelle et alimentaire. Ce canal est une lampe entre les mains du peuple haïtien, éclairant son chemin vers le projet 1804”,a déclaré Wideline Pierre lors de son discours de circonstance.

Wideline Pierre au nom des habitants de la plaine de Maribaroux et de la population haïtienne en générale, a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui ont contribué pour faire avancer les travaux de construction du canal particulièrement certaines femmes qui s’étaient engagées dans la bataille. “Nous ne pouvons que remercier et honorer ces femmes courageuses : tous les secteurs féminins de Ferrier et Ouanaminthe, Anie Alerte, Dr Bertrude Albert, Milouri Sulfrard et toutes les techniciennes qui ont travaillé matin, midi et soir pour reconstruire une autre Haïti qui se dessine au Nord-Est du pays. Pour nous, chaque bloc posé pour construire le canal est une étape supplémentaire dans la mise en place d’une nouvelle Haïti que nous voulons construire”, a-t-elle dit.

Wideline Pierre a aussi parlé du rôle que devraient remplir les grandes entreprises qui veulent participer à la reconstruction d’une nouvelle Haïti. “ Le transport doit être assuré dans les ports du pays et tous les autres ports qui seront construits ou ont été construits comme les ports de Fort-Liberté et de Saint-Louis du Sud. Dans la nouvelle Haïti que nous construisons, les grandes entreprises doivent prendre leurs responsabilités, elles doivent contribuer à renforcer la production agricole du pays. Les grandes entreprises doivent être sensibles au problème de l’insalubrité dans le pays”, a-t-elle lâché fermement.

Pour une énième fois, Wideline Pierre a critiqué les relations commerciales entre Haïti et la République dominicaine. Elle a qualifié de “criminel” le modèle économique de la république voisine. La porte-parole n’a jamais cessé de critiquer les relations commerciales entre Haïti et la République dominicaine qui pour elle sont très déséquilibrées.

Par ailleurs, dans une interview exclusive accordée à Juno7 après la fin de cette activité, Wideline Pierre, a expliqué les raisons qui ont poussé les membres du comité à prendre une telle initiative. D’après ses déclarations, les dates historiques d’Haïti sont banalisées ces dernières années. Pour le comité, les moments historiques d’Haïti doivent être mis en avant afin de ramasser l’héritage qu’a laissé nos ancêtres dans l’unique objectif de valoriser les grandes dates qui font notre histoire.

Notons que l’ancien sénateur Jacques Sauveur Jean était lui aussi présent lors de cette journée d’activités qui a réuni des milliers d’habitants de Ouanaminthe et ses environs qui ont célébré à cœur joie les 220 ans de l’indépendance dans une ambiance de fraternité.

Crédit photo : Ouanaminthe Post

A lire aussi :

La présidente de Harvard, d’origine haïtienne, Claudine Gay, démissionne