Ouverture a Glasgow de la COP26, la COP de la derniere chance pour limiter la crise climatique

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La scene du Scottish Campus Event, le centre d’exposition de Glasgow et siege des negociations de la COP26, s’apprete a vibrer entre le 1er et le 2 novembre au rythme des declarations de 120 dirigeants mondiaux qui doivent donner le ton des discussions a venir. Les dirigeants du monde entier vont ainsi se succeder a cette tribune, durant ces deux jours, afin de presenter les engagements climatiques de leur pays respectif.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a ete le premier a prendre la parole a Glasgow, suivi notamment de Joe Biden et d’Emmanuel Macron, lors de la ceremonie d’ouverture de ce sommet sur le climat dont l’objectif consiste a negocier et s’engager plus concretement afin de reduire les emissions de gaz a effet de serre (GES).

<>, a prevenu le Premier ministre Boris Johnson dans son discours inaugural.

Le chef du gouvernement britannique a ensuite reitere les objectifs fixes par la presidence britannique de la conference sur le climat, a savoir que la conference signe la fin de la vente de voitures thermiques neuves, fixe une date definitive de sortie du charbon, parvienne a un objectif de planter des milliards d’arbres a travers le monde et marque un rehaussement des financements des pays riches vers les pays les plus vulnerables au changement climatique.

Pour cette 26e edition de ce sommet mondial, la delegation haitienne sera conduite par le ministre James Cadet, actuel titulaire du Ministere de l’Environnement (MDE), qui s’en va plaider la cause des pays vulnerables et aussi interpeller les pays developpes – grands pollueurs de la planete – sur leurs engagements vis-a-vis des petits etats insulaires frappes de plein fouet par les aleas climatiques.

Tres attendu sur de nouveaux engagements, le premier ministre indien Narendra Modi a annonce pour la premiere fois un objectif de neutralite carbone pour son pays, mais pas avant 2070. Narendra Modi a egalement exprime sa volonte de pousser l’Inde, troisieme plus gros pollueur au monde, a emettre un milliard de tonnes de carbone en moins d’ici a 2030 et que 50% de l’energie du pays soit fournie par des sources renouvelables d’ici la.

Le president americain, Joe Biden, a declare que les Etats-Unis etaient <>, enumerant les engagements pris ses derniers mois sur les financements aux pays vulnerables, ou les reductions d’emission carbone, mais sans annoncer de nouvelles mesures.

Dans son allocution, le secretaire general de l’ONU, Antonio Guterres, appele ce lundi les participants a la COP26 a <>. Dimanche, il ne masquait pas son scepticisme apres que les dirigeants du G20 se sont entendus sur un objectif de limitation du rechauffement climatique a 1,5?C au-dessus des niveaux preindustriels.

<>, a alerte le secretaire general de l’ONU tirant ainsi la sonnette d’alarme. <>, a-t-il insiste.

Les differents Etats ont jusqu’au 12 novembre pour reflechir a comment reduire davantage les emissions de gaz a effet de serre. Un moment decisif, selon les scientifiques, pour eviter un rechauffement catastrophique de la planete.

Cette conference internationale sur le climat est presentee comme etant <> de parvenir a limiter le rechauffement de la planete a +1,5 ?C, objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris, a ainsi insiste son president, Alok Sharma, a son ouverture dimanche.

<>, a de son cote souligne la responsable climat de l’ONU, Patricia Espinosa. <>, a-t-elle prevenu.

L’accord de Paris vise a reduire les emissions de gaz a effet de serre pour limiter le rechauffement bien en-deca de +2 ?C par rapport a l’ere pre-industrielle, si possible +1,5 ?C. Mais avec les tendances actuelles, les experts climat de l’ONU (Giec) ont mis en garde contre le risque d’atteindre +1,5 ?C autour de 2030 et les engagements climat des Etats menent vers un rechauffement catastrophique de 2,7?C.