Penurie du carburant : impacts sur les hopitaux, les ambulances, la telecommunication et la distribution de l’eau potable

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le pays entame une enieme semaine avec une rarete des produits petroliers. La quasi-totalite des stations d’essence sont fermees a Port-au-Prince et dans les villes de province. Des gangs de la coalition G9 bloque l’acces menant au terminal de Varreux ou est stockee la majeure proportion des produits petroliers consommes en Haiti. Pour l’heure presque toutes les activites sont impactees par cette crise du carburant.

433 sites de la compagnie de telephonie Digicel dysfonctionnels

Le secteur de la telecommunication subit de plein fouet l’impact de la rarete des produits petroliers. Sur Magik9 lundi, Jean Phillipe Brun, directeur des operations de la compagnie Digicel, a indique que son entreprise eprouve des difficultes pour pouvoir alimenter ses sites. <>, a-t-il explique. Hier lundi, Jean Phillipe Brun avait indique que 300 sites sont a l’arret. Ce mardi, contacte par le journal, il a souligne que le chiffre passe a 433 sur 1500. <>, detaille Brun.

Les prestataires de soins de sante preoccupes

A cause de la penurie des produits petroliers, les responsables des hopitaux de l’organisation Nos Petits Freres et Soeurs (NPFS) et la Fondation St Luc (FSL)”, avaient prevu d’interrompre tous leurs services ce mardi si aucune livraison de diesel n’etait garantie. Contacte par Magik9, Marc Edson Augustin, directeur de l’hopital Saint Luc a indique avoir mis en oeuvre un plan de contingence leur permettant de tenir jusqu’a encore 48 heures. <>, a explique Dr Augustin. Ces deux hopitaux offrent des services de pediatrie, pour plus de 300 enfants, de maternite pour plus de 45 femmes, de soins urgents et d’hospitalisation pour plus de 70 adultes y compris, des soins de traumatologie.

Par ailleurs, Dr Marc Edson Augustin a souligne que l’hopital Saint Luc eprouve des difficultes en alimentation d’oxygene pour soigner les cas graves de covid19. <>, a explique le responsable sur Magik9 ce mardi.

Interroge par Le Nouvelliste, le Dr Ronald Laroche du DASH a explique que cette rarete de carburant impacte la vie des hopitaux de nombreuses facons. Sur le plan interne, Dr Laroche enumere l’impossibilite de faire l’eclairage de la structure, surtout pour les salles d’urgence et d’accouchement, de faire fonctionner les SOP, de proceder a des sterilisations pour effectuer les interventions chirurgicales, de faire fonctionner les laboratoires, les appareils de radiographie, les appareils de sonographie, les concentrateurs d’oxygene, etc. Sur le plan externe, Dr Laroche evoque les difficultes pour le staff medical et paramedical de se rendre au travail, l’impossibilite de se faire approvisionner en eau par la DINEPA ou par des camions citernes, l’impossibilite pour l’EDH de fournir l’electricite, et aussi l’impossibilite pour les services connexes (producteurs d’oxygene, banque, alimentation, securite, ambulance, etc.) de jouer leur role de support.

Le Centre ambulancier national risque d’etre a l’arret

Le Centre ambulancier national risque d’etre dysfonctionnel dans les prochains jours si la situation ne s’ameliore pas. C’est ce qu’a explique ce mardi le directeur general du CAN, Didier Herold Louis. <>, a declare Didier Herold Louis.

La DINEPA

Le centre technique d’exploitation de la region metropolitaine de Port-au-Prince de la Dinepa risque de ne pas etre en mesure d’alimenter en eau potable les communes de Delmas, Tabarre et Cite Soleil. C’est le directeur de ce departement, Paul Libenson Theodate, qui l’a fait savoir ce mardi sur Magik9. <>, a-t-il indique.