Petite parade, larmes et aveu d’impuissance des Forces Armees d’Haiti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Edy Marcelin, major des Forces Armees d’Haiti, qui faisait office de maitre de ceremonie a l’occasion du 218e anniversaire de la bataille de Vertieres, a fondu en larmes au moment d’evoquer la detresse de la population face aux gangs armes qui la terrorisent. <>, s’est-il desole, notant, avec la voix remplie d’amertume, que nos jeunes filles se font violer partout par ces hommes armes.

Eddy Marcelin a clos la ceremonie par une demande forte aupres du Premier ministre Ariel Henry. <>, a assure le major des FAd’H dans un cri du coeur loin de la serenite.

En ce 18 novembre 2021, c’est un Champ de Mars interdit d’acces aux citoyens qui a accueilli officiels de l’Etat et membres du corps diplomatique pour la celebration du 218e anniversaire de la bataille de Vertieres, qui s’est deroulee sans eclat. Seule la fanfare des Forces Armees d’Haiti a tente de creer un peu d’animation, un defile militaire entre la Tour 2004 et le MUPANAH, separes de quelques metres. Il y avait aussi des soldats en parade. Pas beaucoup. Rien de spectaculaire. Pas de public non plus pour applaudir, apprecier ou critiquer. La fete, entre le quartier general des Forces Armees d’Haiti et le MUPANAH, s’est deroulee sur moins de cent metres.

Apres la deconvenue du 17 octobre dernier, la lecon a ete retenue par l’equipe gouvernementale. Au Musee du Pantheon national haitien, toutes les dispositions ont ete prises pour commemorer la date du 18 novembre qui rappelle la victoire de l’armee indigene sur les forces expeditionnaires de Napoleon. Le Premier ministre Ariel Henry a depose la gerbe de fleurs et observe une minute de recueillement a la memoire de nos combattants qui ont sacrifie leur vie pour la liberte de ce peuple.

<>, a rappele le chef du gouvernement, qui se souvient que la victoire des troupes indigenes sur l’armee napoleonienne a ouvert la voie a l’independance et a la souverainete nationale. <>, a plaide le locataire de la Primature.

La prouesse de Francois Capoix le 18 novembre 1803 a ete racontee par le major des FAd’H Eddy Marcelin avant que le commandant en chef ne vienne rencherir dans ses propos de circonstance. <>, a declare le general Jodel Lessage.

Le commandant en chef des FAd’H a profite de son message pour faire un peu l’historique des Forces Armees d’Haiti, dissoutes en 1915, demobilisees en 1995 puis remobilisees en 2017. <>, a lache le plus haut grade des FAd’H, qui a denonce le fait que des efforts deployes par le ministere de la Defense pour ameliorer l’armement des Forces Armees d’Haiti sont systematiquement bloques.

De l’avis du commandant en chef des FAd’H, l’existence de l’Etat est intimement liee a celle de son armee. <>, a souligne Jodel Lessage. <>, a indique M. Lessage.

Pour le ministre de la Defense, celebrer le 218e anniversaire de la bataille de Vertieres est une marque de profonde gratitude a l’egard de nos vaillantes et vaillants guerrieres et guerriers. <>, a exhorte le ministre Enold Joseph, qui n’a pas manque de saluer le courage et le devouement des soldats durant la crise du carburant en conduisant les camions-citernes au terminal ou en accompagnant les chauffeurs civils. Il dit souhaiter que les soldats gardent cette determination afin de sauver le pays.

Le ministre de la Defense dit s’engager a accompagner les Forces Armees d’Haiti dans la definition, la mise en oeuvre de sa programmation militaire. Enold Joseph a annonce par ailleurs, a partir du mois de decembre, le recrutement d’une nouvelle cohorte de soldats pour renforcer l’effectif des FAd’H.

Le chef du gouvernement a mis l’accent sur la prouesse de l’armee indigene pour appeler le peuple haitien a mieux comprendre le present mais aussi et surtout a mieux preparer l’avenir. <>, a-t-il lance. <>, a soutenu le Premier ministre Ariel Henry, appelant la population a mener un combat sans merci pour parvenir a aplanir les sentiers et faire taire nos divergences en vue de continuer sur la voie de la democratie.

Pour y parvenir, le Premier ministre Ariel Henry croit que nous devons transcender nos querelles, consentir des sacrifices enormes, aller au-dela de nous-memes et emprunter la voie du consensus.

<>, a avance le chef du gouvernement, qui en a profite pour rendre un chaleureux hommage a tous les soldats de l’armee indigene. <>, a-t-il declare.