Pierre Esperance tacle la CNDDR…

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

<>, a fait savoir Pierre Esperance, directeur executif du Reseau national de defense des droits humains (RNDDH), membre du Groupe de travail sur la securite (GTS), en repondant a un journaliste qui voulait savoir si ce groupe entendait rencontrer cette commission dont l’un des membres a fait etat d’un rapport remis aux autorites avec des informations sur onze familles impliquees dans le trafic d’armes et de munitions en Haiti.

En 2018, la Police nationale d’Haiti (PNH) avait fait une filature ayant debouche sur l’arrestation en 2019 d’un citoyen pour vente et reparation d’armes. La Commission nationale de desarmement, demantelement et reinsertion (CNDDR) s’etait octroye le credit de cette arrestation. A l’epoque des membres de la CNDDR ont fait cette declaration, a explique Pierre Esperance. <>, a insiste Esperance avant d’en rajouter une couche. <>, a soutenu le responsable du RNDDH, qui dit ne pas ecarter cependant la possibilite que le GTS rencontre la CNDDR.