Plateau central : la population toujours dans les rues

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

? l’appel d’organisations de la soci?t? civile et de l’opposition politique, plusieurs centaines de personnes sont descendues dans les rues de Hinche et de Mirebalais le mardi 20 septembre, pour r?clamer, entre autres, le d?part du Premier ministre Ariel Henry ? la t?te du pays, le retrait de l’augmentation des prix des produits p?troliers et la lutte contre l’ins?curit? alimentaire.

Les protestataires ?taient munis de pancartes, de branches d’arbres et de barricades enflamm?es pour faire passer leurs revendications. Depuis le pont Vincent en passant par Cit? du Peuple, Bois-Verna et Cit?-Silence jusqu’au centre-ville, les manifestants ont parcouru presque toutes les rues avant de se rendre sur la place publique Charlemagne P?ralte o? il y avait des perturbations. Gaz lacrymog?nes, jets de pierres et de tessons de bouteilles, entre autres…, ont ?t? au rendez-vous.

<>, a d?clar? Cim? Dieufort Saintilus, secr?taire g?n?ral du parti <>. Avant d’ajouter : <>

<>, a soutenu Cim?-Dieufort Saintilus ? la t?te de la mobilisation anti-Ariel Henry dans les rues.

<>, a poursuivi le militant politique.

Pour sa part, la repr?sentante du parti Pitit Dessalines, Monique Lapointe, croit dur comme fer que le d? est jet?. Ariel doit partir, a-t-elle dit. <>, a d?clar? l’ancienne candidate ? la municipalit? de Hinche, ?galement directrice d?partementale adjointe du MENFP, lan?ant des propos hostiles aux repr?sentants du pouvoir en place qui ont soudoy? des badauds pour faire ?chec aux revendications de la population.

Pour les responsables de <>, un regroupement d’organisations sociales du bas Plateau central, les revendications populaires sont justes et fond?es. Ces responsables ont fait remarquer que les d?cisions prises par le gouvernement Henry sont impopulaires et ne pourraient pas contribuer ? la reconstruction d’une Ha?ti prosp?re et ?quilibr?e.

Notons que depuis une semaine il ne se passe pas une une nuit sans qu’il y ait de tirs nourris et de coups de gaz lacrymog?nes au centre ville de de Hinche et de ses communes p?riph?riques en vue de cr?er une situation de panique et de tension dans l’objectif de faire ?chec au mouvement de protestation de la population contre leurs pr?dateurs.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.