P?nurie de carburant, ins?curit?, vie ch?re, Port-au-Prince et des villes de province s’embrasent

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des manifestations ont eu lieu ? Port-au-Prince, au Cap-Ha?tien, aux Cayes, ? Petit-Go?ve, entre autres, ce lundi 22 ao?t. Les organisateurs, issus notamment de la classe politique, du secteur ?conomique, ou encore de la soci?t? civile, ont d?nonc? la p?nurie de carburant, l’ins?curit?, la vie ch?re, la mauvaise gouvernance, entre autres. Dans la r?gion m?tropolitaine, un mort a ?t? enregistr? ? Delmas. Selon l’ancien parlementaire Serge Jean Louis, un militant politique a ?t? tu? par balle quand des individus arm?s, hostiles ? la manifestation, ont fait feu en direction de la foule. <>, a regrett? Serge Jean Louis. Sur une vid?o circulant sur la Toile, on peut voir le corps inerte d’un homme allong? au sol, quelques secondes apr?s avoir entendu des d?tonations. Le porte-parole de la Police nationale d’Ha?ti (PNH) n’a pas encore r?pondu aux sollicitations du journal.

Des ?chauffour?es ont par ailleurs ?clat? entre manifestants et proches du pouvoir ? Delmas. Au moins trois motocyclettes ont ?t? incendi?es. Serge Jean Louis a ?galement d?nonc? la Police nationale d’Ha?ti qui a fait usage de gaz lacrymog?ne pour disperser la foule. <>, a-t-il fait remarquer. En fin d’apr?s-midi, des attroupements et des barricades ont ?t? remarqu?s dans plusieurs endroits de la capitale, notamment ? Lalue et au Champ de Mars. Les manifestants d?non?aient l’ins?curit?, la p?nurie de carburant, la d?pr?ciation de la gourde et exigeaient ?galement un changement de gouvernance avec le d?part du Premier ministre Ariel Henry et l’installation d’un ex?cutif bic?phale dans le pays.

Parall?lement, toujours dans la capitale, des ?tudiants de l’Universit? de Port-au-Prince ont rendu hommage ? leur camarade Sarhadjie Desanclos, tu?e, puis br?l?e, avec sa soeur et sa maman, samedi ? Croix-des-Bouquets, par des bandits. La circulation ?tait impossible dans cette rue o? les ?tudiants ont ouvert un registre de correspondance ? la m?moire de la victime.

Jacmel, Petit Go?ve, Les Cayes, en ?bullition

La ville des Cayes s’est r?veill?e compl?tement bloqu?e ce lundi 22 ao?t 2022. La population asphyxi?e par la situation infernale ? laquelle fait face le d?partement du Sud ont aussi protest? contre la chert? de la vie, la raret? des produits p?troliers, l’ins?curit?… Ces mouvements de protestations allaient gagner en ampleur malgr? la pluie. La circulation en voiture a ?t? impossible et les rares chauffeurs de motocyclettes qui s’aventuraient dans les rues subissaient la col?re des manifestants.

Aux c?t?s de l’Unit? d?partemental et de maintien d’ordre (UDMO) qui visiblement ?tait incapable de faire baisser la tension, des agents de la Brigade de lutte contre le traffic de stup?fiants (BLTS) sont intervenus pour r?tablir le calme. Au cours des interventions des forces de l’ordre, Judelin Michel, un adolescent de 16 ans, a ?t? touch? par balle, au niveau de sa jambe droite, dans le quartier populaire de La Savane. Selon la victime, ce sont les agents de la BLTS qui lui ont tir? dessus alors qu’il courait. Une tentative de pillage d’un bureau de la Digicel a ?t? d?jou?e par la BLTS dans l’apr?s-midi. Ces derniers ont fait usage de gaz lacrymog?ne pour r?tablir un climat de paix dans la ville en combustion.

A Petit-Go?ve, des milliers de manifestants ont ?t? remarqu?s dans les rues, a constat? le photo-journaliste Richard Pierrin. Des t?moins ont rapport? au journal que des barricades ont ?t? aussi remarqu?es ? Carrefour, ? Cabaret, et ? l’Arcahaie.

Des milliers de manifestants dans les rues au Cap-Ha?tien

Sur instigation de l’ancien s?nateur Jean-Charles Mo?se, des milliers de protestataires ont gagn? les rues du Cap-Ha?tien ce lundi 22 ao?t. Les manifestants ont r?clam? le d?part d’Ariel Henry et d?nonc? les banques qui, selon eux, sont responsables de la d?valuation de la gourde par rapport au dollar am?ricain. La manifestation s’est d?roul?e sans incident, sous forte escorte polici?re. Les manifestants ont parcouru plusieurs rues de la ville du Cap-Ha?tien avant de se rendre ? Verti?res, o? le leader de Pitit Desalin a pris la parole. L’ancien s?nateur s’est montr? furieux envers les banques commerciales. <>, a-t-il fulmin?. L’ancien s?nateur a index? les banques les unes apr?s les autres alors que la foule r?pondait d’une seule voix <>. <>, a-t-il ajout?. Jean-Charles Mo?se a ?galement brandi la menace de feu aux maisons de transfert, aux importateurs de riz, et ?galement aux propri?taires de stations d’essence. Il a ?galement exig? la d?mission du Premier ministre Ariel Henry. <>, a-t-il averti.

Avec nos correspondants

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.