Port-au-Prince Carnaval 2022: deux jours gras mis figue mi-raisin

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les dimanches pre-carnavalesques ont laisse entrevoir le desir du plaisir brulant qui consumait les gens, quitte a defier l’insecurite qui bat son plein dans la capitale. Le dimanche 27 et le lundi 28 fevrier, un peu plus nombreux, le public a investi le Champs de Mars en quete d’ambiance. La pluie torrentielle qui s’est pointee un peu apres 9 heures pendant les deux premiers jours etait loin de les dissuader. Des adultes en majorite, des enfants et des adolescents se ont investi le champs de Mars pour suivre les defiles artistiques ou les bandes a pied.

Meme dans les periodes ou le carnaval national a ete delocalise dans d’autres grandes villes du pays, Port-au-Prince n’a pas connu des festivites uniquement avec trois groupes musicaux pour le defile des formations musicales. Cette annee, le comite carnavalesque de la capitale est parvenu seulement a decrocher les services de dj cash cash, Tony Mix et dj Wayne pour les deux premiers jours. Ces trois disc-jockey ont surpris les curieux et ceux qui avaient des doutes quant a leur capacite a assurer l’ambiance a eux seuls sur le parcours. Tony Mix, le plus performant des trois, a pendant les deux jours gras, traine derriere lui, une foule interminable. Tony Mix a ete accompagne de Babas. Un duo d’enfer. Quand l’un flechissait, l’autre prenait la releve toujours avec la meme chaleur. Entre meringues carnavalesques, et des hit raboday, le char de Tony Mix n’a pas eu d’egal au Champs de Mars. Dj Wayne a aussi son merite pour avoir contribue a la reussite musicale et artistique des deux premiers jours gras. Raboday en profusion pour le dj qui a ete place en deuxieme position pendant le premier jour derriere cash cash, avec le soutien de Izolan du groupe Barikad Crew. Wayne etait parti du bon pied pour repeter le succes du premier jour. Cependant, une pluie leur avait contraint d’observer une pause non loin du Rex theatre, car le public s’est disperse sous la fureur de la pluie. Moins d’une demi-heure plus tard, il a repris le parcours, rassemblant la foule, il etait minuit moins quart. La police leur a intime l’ordre de suspendre la musique dix minutes plus tard a la rue Saint-Honore. Dj cash cash, le premier a defiler sur le parcours durant les deux premiers jours, a ete le moins performant. La playlist qu’il a proposee n’a pas toujours ete au gout de la categorie dominante du public. Beaucoup de musique racine, des mering de Ram, de Boukman Eskperyans etc. Cash cash n’a pas ete decevant durant les deux jours, mais n’a pas pu charmer le public du Champs de Mars.

De bonnes notes pour le comite d’organisation

D’importantes mesures securitaires ont ete prises durant les deux jours. La Police nationale d’Haiti a quadrille les zones reservees aux festivites. Des points de controle ont ete etablis dans divers coins du parcours. Les ambulanciers ont sillonne de tant a haut le parcours et sont parvenus a apporter des soutiens a des personnes qui en necessitaient. Le temps prevu pour le deroulement de la programmation a ete respecte.

Des points a corriger

De l’angle des rues des Casernes, et de la Reunion, en passant par la rue Capois pour bifurquer sur la rue Saint-Honore et la rue Oswald Durant, le comite avait prealablement defini le parcours. Un parcours qui manquait d’eclairage. La rue de La Reunion qui etait le lieu de stationnement des chars avant leurs departs, etait privee de lumiere, sinon celles des chars qui essayaient de troubler le noir qui y regnait.

Les autorites n’ont visiblement pas appris des incidents dont ete victimes le groupe BariKad Crew en 2015. A l’angle des rues Capois et de la rue Saint-Honore, les groupes musicaux ont ete obliges de soulever les cables electriques alors que de fortes pluies tombaient.

Pour le 3e jour, seul dj cash cash et dj Wayne sont confirmes pour le parcours.