Port-au-Prince croule sous des d?tritus

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les rues sont vid?es de leurs habituels occupants en ces temps de crise mais elles ne sont pas vides des immondices. Des montagnes de d?chets s’imposent un peu partout. Les d?tritus colonisent les rues ? Port-au-Prince, obstruant des axes, d?gageant des odeurs pestilentielles. L’instabilit? fait rage. M?me la porte d’entr?e de la capitale (a?roport Toussaint Louverture) n’est pas ?pargn?e de ce spectacle.

De la place Hugo Chavez jusqu’? l’entr?e du minist?re de la Sant? publique et de la Population (MSPP), l’image est ?coeurante et repoussante. Une v?ritable d?charge ? ciel ouvert s’y installe depuis des mois. Des excr?ments humains, des ordures de toutes sortes se m?langent pour composer un parfum d?sagr?able.

“Le corps sans vie d’un nouveau-n? a ?t? jet? sur un pile d’immondices pr?s de Pax Villa”, a racont? Peterson Paul au moment de faire le constat sur l’insalubrit? qui r?gne ? Ma?s-G?t? ? un cheveu du minist?re de la Sant? publique et de la Population.

Dans cette art?re, l’extr?mit? gauche de la route qui m?ne ? G?rald Bataille est totalement encombr?e par des d?tritus. Ce qui rend la route ? sens unique. Comme assez souvent en Ha?ti, des individus mettent le feu dans les fatras pour s’en d?barrasser. ? longueur de journ?e, des insectes remplissent les taptap assurant le trajet G?rald/A?roport/Portail L?og?ne. Au niveau de la station G?rald bataille, l’intersection est couronn?e de d?chets et cela est devenu le d?cor normal d’une art?re tr?s fr?quent?e.

La commune de Delmas croule sous les immondices. Delmas 33, un des quartiers populaires, fait les frais. Deux montagnes de d?tritus sur la route emp?chent la libre circulation des voitures au niveau du march? Dumorney. Le constat est pareil ? chaque endroit o? des immondices jonchent les rues de Delmas. Comme si la ville ?tait abandonn?e en ce temps de peyi l?k. Une longue cha?ne de d?tritus jouxtant le Parc Midor? nuit ? la circulation ? cet endroit.

? proximit? d’une entreprise de vente de voitures ? Nazon, des d?chets disent bonjour aux visiteurs. La guerre ? Cit? Soleil ne donne pas l’acc?s au site de d?charge Truitier, selon un employ?.

Au niveau de Delmas 5, une voie de la route de Delmas est totalement encombr?e d’immondices.

De Tabarre ? Bon Repos (Croix-des-Bouquets), la population en a assez de voir la rue aussi encombr?e. Des branches d’arbres sont imposantes dans les rues.

La crise de carburant dans le pays laisse les rues tristes et remplies de d?chets. Toutes les tentatives de rentrer en contact avec un agent d’int?rimaire communal et du directeur g?n?ral du SNGRS se sont r?v?l?es vaines.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.