Pour une solution ? la crise ha?tienne, Jerry Tardieu pr?ne un sommet politique

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le pays est en crise et est sorti de l’ordre constitutionnel depuis janvier 2020, a soulign? d’entr?e de jeu l’ancien d?put? de la commune de P?tion-ville, Jerry Tardieu qui persiste ? croire qu’il nous faut retourner ? la situation normale. Selon M. Tardieu, un retour sous les rails de la constitution doit n?cessairement r?sulter d’un accord politique, d’un consensus politique entre diff?rents secteurs.

Pour parvenir ? cet accord, l’ex-d?put? Jerry Tardieu estime que “nous devons entamer des discussions s?rieuses qui devront nous permettre de nous regarder et d’aborder nos diff?rends et du coup mettre en priorit? les int?r?ts du pays “. De plus, l’homme politique croit qu’un “sommet politique” dans le pays se r?v?le n?cessaire afin d’?viter des n?gociations malhonn?tes. Celui-ci, ajoute-t-il, fera du peuple ha?tien le t?moin de discussions entre des acteurs responsables.

? en croire M. Tardieu, pas plus d’une vingtaine d’acteurs devront prendre part ? la table de ces n?gociations. Il s’agit, selon lui, d'<>, a indiqu? M. Tardieu qui souligne que la d?marche de convocation vers ce sommet politique peut ?tre initi?e par une autorit? morale ou un auto-saisissement d’un ensemble d’acteurs. Parall?lement, Jerry Tardieu dit ne pas exclure la possibilit? pour que cette d?marche de dialogue soit enclench?e par une <>.

Le pays sous contr?le, “un mensonge d’Etat”

Dans la foul?e, amen? ? r?agir sur la d?claration tenue par le ministre des Affaires ?trang?res de la R?publique d’Ha?ti devant le Conseil de s?curit? de l’ONU, M. Tardieu a qualifi? celle-ci d’un <>. Pour lui, le pays fait face actuellement ? une crise humanitaire sans pr?c?dent.

Le leader du parti En Avant croit de pr?f?rence que les autorit?s devraient dire la v?rit? au monde entier en vue, d?clare-t-il, d’aspirer ? cette solidarit? dont nous avons besoin pour le pays.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.