Produits p?troliers : p?nurie, tensions, petites commandes et 40 milliards de gourdes de subvention publique

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La p?nurie de carburant persiste. Automobilistes et chauffeurs de moto-taxi, les nerfs ? vif, font le pied de grue d?s le lever du jour dans les rares stations d’essence ouvertes, comme ? Bon-Repos o? l’impossibilit? de respecter les r?gles minimales de s?curit? a provoqu? un incendie d’une station de DNC ce mercredi.

En province, aux Cayes, o? des manifestations contre l’ins?curit?, le gouvernement, la vie ch?re et la raret? de l’essence ont ?t? ?maill?es de violence, de pertes en vie humaine, un gallon de gazoline se vend ? 1500 gourdes, a observ? le correspondant du Nouvelliste.

Entre-temps, alors que la col?re gronde, les <>, a confi? une source proche du terminal p?trolier de Varreux qui repr?sente 70 % des capacit?s de stockage d’Ha?ti, mercredi 24 ao?t 2022.

Au 24 ao?t, il ne reste dans les cuves que 59 533 barils de gasoil, 26 492 barils de k?ros?ne, 20 000 barils de gazoline, a poursuivi cette source, soulignant, comme pour donner une ?chelle, que la consommation journali?re de tous les produits p?troliers pour le pays est de <>.

Selon cette source, un navire doit arriver ? quai le 27 ao?t au soir avec 75 000 barils de gazoline et 30 000 barils de diesel pour le compte de la Dinassa. <>, a indiqu? cette source proche du terminal de Varreux.

Le Nouvelliste a appris d’une source proche du minist?re de l’?conomie et des Finances (MEF) que la totalit? de la commande de Dinassa est de 130 000 barils dont 80 000 barils de gazoline. Cette commande co?te 12 millions de dollars am?ricains. Bandari a une commande de 25 000 barils de produits pour un montant de 4,5 millions de dollars, a expliqu? cette source proche du MEF.

La subvention des produits p?troliers explose

Actuellement, la subvention des produits p?troliers est de 44 milliards de gourdes. Le Tr?sor a d?j? pay? 40 milliards de gourdes. Des discussions ont ?t? engag?es avec les compagnies p?troli?res pour reporter la diff?rence, quatre milliards de gourdes, au d?but du prochain exercice fiscal qui commence le 1er octobre 2022. Le gouvernement esp?re une <> qui pourrait s’accompagner d’une baisse du taux du dollar sur le march? des changes apr?s les mesures annonc?es par la BRH et une baisse des prix du p?trole sur le march? international. Cela pourra aider ? faire baisser le niveau de subvention des produits p?troliers, a poursuivi cette source proche du MEF, soulignant <>.

Les consommateurs paient le gallon de gazoline jusqu’? 750 gourdes ? Port-au-Prince mais tout le monde refuse un certain niveau d’ajustement du prix ? la pompe, a rapport? cette source proche du minist?re des Finances. La situation est difficile pour le Tr?sor qui assure des arbitrages difficiles, sans appui budg?taire cette ann?e, a poursuivi cette source.

Au contact des clients, des gestionnaires de stations d’essence d?crivent une situation intenable. <>, se d?sole un propri?taire de station d’essence, membre de l’ANADIPP, qui jongle avec moins de produits et une demande en hausse.

<>, confie un autre propri?taire de station d’essence, membre de l’ANADIPP, ? Port-au-Prince.

Pour le moment, le march? continuera de vivre avec les p?nuries. Sous l’effet de l’envol?e des cours du brut sur le march? international, la valeur des importations p?troli?res a cr? de 32,2 % alors qu’en volume une baisse de 19,2 % a ?t? enregistr?e.

Les cours du p?trole ont cl?tur? mercredi ? leur plus haut niveau depuis pr?s d’un mois, dynamis?s par la baisse plus importante que pr?vu des stocks am?ricains, ainsi que la perspective d’une possible baisse de la production de l’Opep. Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), ?galement pour livraison en octobre, a gagn? 1,22%, ? 94,89 dollars.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.