Prosper Avril : Le cri du coeur du major Edy Marcelin

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

C’est avec beaucoup d’emotion que j’ai ecoute le major Edy Marcelin, un digne fils du pays de l’immortel Jean-Jacques Dessalines, dans son allocution delivree a l’occasion de la commemoration de la Bataille de Vertieres, Jour des Forces Armees d’Haiti. J’ai bien dit “un cri du coeur” car tout militaire sait tres bien que la mise a la disposition de l’armee de deux (2) chars d’assaut et d’un (1) helicoptere de combat ne saurait suffire pour juguler cette crise aux multiples facettes que connait actuellement notre pays.

Ce cri du coeur doit etre interprete dans le meme sens que le mot du savant grec Archimede qui, pour faire etat des vertus du principe du levier qu’il venait de decouvrir eut a dire: <> Oui, c’est dans ce sens que l’Haitien doit comprendre la declaration teintee d’emotion du major Edy Marcelin. Par son message, il plaide pour le rearmement effectif de notre nouvelle armee.

Ce cri du coeur signifie en clair que l’integrite du territoire national peut etre retablie a bref delai si les Forces Armees d’Haiti sont equipees pour le faire. Ainsi, il preconise de rendre a l’institution militaire haitienne, retablie dans ses droits constitutionnels, le materiel qui lui a permis, de sa creation a la date de son demantelement, de <> (Article 264)

Qu’en est-il du materiel qui faisait partie de l’inventaire de l’institution militaire au moment de sa demobilisation, en janvier 1995, et qui comprenait, entre autres:

1- les armes legeres : Fusils, mitrailleuses et mitraillettes ;

2- les armes lourdes : Mitrailleuses 50, 20 mm, 40 mm, 90mm, cannons et Fusils sans recul ;

3- les chasseurs a reaction S-211 ;

4- les chasseurs turbo SF-260 TP ;

5- les helicopteres de combat H-34 Sikorsky ;

6- les helicopteres VIP S-58 T Sikorsky ;

7- les helicopteres de reconnaissance Hughes 500 C ;

8- les avions Cessna O-2 d’intervention, armes de roquettes ;

9- les chars d’assaut V-150 Commando ;

10- les cannons d’artillerie 105 Howitzer ;

11- les canons anti-aeriens TCM-20 et radars ;

12- les unites de la Marine GC-8, GC-9, GC-10 et MH-20 ;

13- le reseau de communications militaires a l’echelle nationale ;

14- les munitions de tout calibre entreposees dans les depots et casemates militaires ?

Il s’agirait donc de rendre l’institution militaire haitienne apte a venir en support a la Police Nationale, lorsque celle-ci, admirable de devouement et d’esprit de sacrifice, se trouve depassee par les evenements, parce que placee dans un contexte qui deborde le cadre de ses attributions constitutionnelles. En effet, lorsqu’une partie du pays echappe au controle du pouvoir d’Etat, c’est l’integrite du territoire national qui est atteinte. Or, la charge de maintenir cette integrite ne releve pas du ressort de la Police. C’est le role constitutionnel de l’Armee de la retablir. Le major Marcelin plaide pour le respect des prescriptions de la Loi-Mere. <> (Frantz Duval). Que les autorites etablies prennent les actions appropriees pour replacer l’armee dans son role constitutionnel.

A un moment ou la situation d’Haiti est telle qu’elle est un sujet d’inquietude pour les pays voisins, il importe d’agir vite et de facon pragmatique pour eviter l’effondrement total. Le major Marcelin a tire la sonnette d’alarme. La situation est gravissime. Nous devons voir la realite en face, l’affronter et non pratiquer la politique de l’autruche.

————————-

Lieutenant-General retraite Prosper Avril

19 novembre 2021