<>, regrette l’ex-representant de l’UNFPA en Haiti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Du tremblement de terre de 2018 dans les departements de l’Artibonite, du Nord’Ouest et du Nord a son arrivee en Haiti au dernier seisme du 14 aout 2021 ayant ravage la peninsule du Sud, l’ex-representant de l’UNFPA en Haiti dit avoir l’impression de vivre un <> des pires moments de notre histoire recente.

<>, s’est desole Yves Sassenrath au moment de faire ses valises pour le Mali.

Pour lui, <>

En considerant les axes sur lesquels le Fonds des Nations unies pour la population travaille depuis trois ans sous sa direction, le constat reste le meme.

<>, a martele le M. Yves Sassenrath dans un entretien exclusif accorde au quotidien Le Nouvelliste.

<>, a deplore l’ex-representant de l’UNFPA en Haiti.

Les Nations unies, a souligne M. Sassenrath, sont en train de tout mettre en oeuvre pour proceder a un recensement de la population haitienne en incluant des questions qui permettront de mieux cerner les defis qui entourent la sante maternelle en Haiti.

Cependant, parmi les multiples problemes, il estime que la non-disponibilite des ressources humaines est fondamentale.

<>, a egrene M. Sassenrath dans le decompte de nos manquements avant de souligner que cela se ressent beaucoup plus dans les dispensaires des villes de province qui ont une grande carence en professionnels de sante qualifies.

En depit de cet amer constat, l’ex-representant de l’UNFPA en Haiti garde l’espoir d’un lendemain rutilant de soleil a l’horizon.

<>, a conclu M. Yves Sassenrath.