Retenir son souffle puis aspirer goulument

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’augmentation des prix des produits petroliers est absorbee lentement par l’opinion. Pour le moment, il n’y a pas de soubresaut. Tous les prix vont s’ajuster a la nouvelle realite et cela aura des repercussions. Le pays se serre la ceinture. Retient son souffle. Economie. Accumulation. Deflagration. On ne sait pas ce qui nous attend.

L’insecurite, avec son lot de morts violentes, de kidnappings et de routes bloquees, occupe tous les esprits. On se retient de respirer fort, de faire du bruit, d’attirer l’attention sur soi. Cela porte malheur dans un univers ou l’aleatoire decide de tout.

Dans ce meme pays qui retient son souffle, il y a ici et la des bouffees d’air frais que l’on aspire goulument. Et c’est la culture qui propose les rendez-vous propices aux changements d’air et d’atmosphere.

Dans un pays repute a l’arret il y a eu ces derniers jours et sont programmes pour les jours a venir moult festivals et evenements.

Hier c’etaient le Festival de theatre Quatre chemins du 25 novembre au 4 decembre, le Festival Entenasyonal Literati Kreyol du 1er au 5 decembre et le Festival des idees Ench ap li Le 5 decembre a Hinche.

Debutee, elle aussi le 25 novembre, la campagne de sensibilisation <> se poursuit jusqu’au 10 decembre. Toutes les activites entreprises dans ce cadre ne sont pas culturelles, mais le plaidoyer vise a changer notre culture.

<>, se tiennent du 6 au 12 decembre, le Festival Periphrase, du 9 au 12 decembre a Verrettes, du 10 au 13 decembre prochain, la commune de Paillant, situee dans le departement des Nippes et dans l’arrondissement de Miragoane, accueillera la deuxieme edition de son Salon litteraire et artistique autour du theme <>.

Avant que ne commence le festival En lisant, du 13 au 19 decembre 2021, a Port-au-Prince, cette fin de semaine, les 11 et 12 decembre, a Tara’s dans les hauteurs de Petion-Ville, les artisans de tout le pays donnent rendez-vous pour la foire Artisanat en fete.

A chaque fois, pour ces rendez-vous, un public select est attendu ou fait le deplacement. “La qualite plus que la quantite”, comme aimait a le dire Edris St Amand. Mais les organisateurs ne sont jamais seuls dans un entre soi.

Pour cloturer l’annee culture il y aura encore le Marathon du livre, du 11 au 19 decembre a Petit-Goave, le Festival Tras Ak Memwa, les 16, 17, 18 decembre a Miragoane et la 2eme edition Festival du livre, du 17 au 19 decembre a Port-au-Prince.

Il y a mille raisons d’avoir peur de respirer, de craindre qu’il n’y ait pas assez d’oxygene pour tous et, de temps a autre, des invitations culturelles qui s’offrent a tous.