Rony Gilot est mort

C’est une encyclopédie vivante qui part. Rony Gilot, qui en mai dernier, signait “ La volupté sacrilège de l’autocratie” à la 27e édition de Livres en folie, avait encore une fois battu les records de ventes malgré la pandémie de coronavirus. Paré de sa chemise guayabel blanche, il accueillait avec cet éclatant sourire dont il semblait ne jamais se départir, les dizaines de lecteurs qui faisaient la queue pour obtenir un précieux dédicace de lui. Nul ne se doutait,…