Saint-Marc implore le retour de la paix

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Saint-Marc a connu des heures plus ou moins tranquilles, en d?but de cette semaine, conform?ment ? la <> annonc?e ? la fin du week-end par les initiateurs des manifestations populaires, d?g?n?r?es en mouvement de d?choucage o? une dizaine d’institutions publiques et d’entreprises priv?es sont d?j? victimes.

Apparemment, le calme revient dans les rues, mais les inqui?tudes des uns et les vicissitudes des autres pr?dominent la vie socio?conomique. L’essence, vendue jusqu’? 2 500 gourdes la gazoline et 2 000 gourdes le diesel, de m?me que les produits de premi?re n?cessit?, deviennent de plus en plus rares. D’ailleurs, seul le commerce informel s’exerce timidement.

Des voix autoris?es de la soci?t?, comme celle de la f?ministe Nad?ge Constant, s’?l?vent et interpellent les autorit?s locales ? <>. La militante des droits des femmes d?plore et condamne <>

Le vice-d?l?gu? de Saint-Marc, Walter Montas, estime que <> Selon les informations qu’il dit d?tenir, Saint-Marc est assi?g? de mercenaires de divers horizons, pay?s par un ancien parlementaire du d?partement, cherchant ? nuire au premier ministre Ariel Henry. >> En ce sens, le repr?sentant de l’ex?cutif d?clare que <>

Dans une conf?rence de presse, donn?e dimanche 18 septembre 2022, par le nouveau commissaire de police Mathias Jean David, un bilan partiel des interventions polici?res, en r?action aux actes de pillage a ?t? pr?sent?. Le responsable du commissariat affirme que <> Il profite pour informer que <> dans le souci de <> la population.

Rappelons qu’une douzaine d’institutions publiques et d’entreprises commerciales, a ?t? vid? ou incendi?e, le vendredi 16 septembre, par une foule d’individus, munie de b?tons, de machette et d’armes ? feu. Les pertes caus?es par ces r?centes infractions sont de l’ordre de <> selon un sp?cialiste en ?conomie de la commune requ?rant l’anonymat.

Les leaders des manifestations anti-gouvernementales annoncent la reprise des mobilisations populaires ? partir de ce mardi 20 septembre. De ce fait, les entrepreneurs de la ville craignent de nouvelles pertes

Joint au t?l?phone, le principal porte-parole des structures politiques initiatrices de ces journ?es de protestations, Anuel Fortun? de F?s rey?l Latibonit, certifie <>, tandis que des sources officielles nous renseignent d’un mandat d’amener d?cern? contre lui par la DCPJ.

La cit? de Nissage Saget, traditionnellement paisible, risque de connaitre de nouvelles journ?es dramatiques dans les prochains jours, si le laxisme des autorit?s municipales demeure tel quel.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.