Sanctions contre les gangs, leurs sponsors et envoi d’une force militaire non li?e ? l’ONU, proposent les USA

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’ambassadeur des USA ? l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a ?voqu? deux propositions sur lesquelles travaillent son pays et le Mexique dont l’une, ? c?t? des sanctions contre les gangs et leurs sponsors, autoriserait l’envoi en Ha?ti d’une force militaire non onusienne, lors de la r?union sur la situation dans ce pays en proie au chaos, lundi 17 octobre 2022.

<>, a indiqu? l’ambassadeur des USA ? l’ONU.

<>, a expliqu? Linda Thomas-Greenfield qui a donn? d’autres d?tails.

<> a indiqu? la diplomate, soulignant que <>.

<>.

Spectre du veto

<>, a indiqu? Linda Thomas-Greenfield.

<>, a soutenu la diplomate am?ricaine.

Les appr?hensions de la Chine

L’ambassadeur adjoint de Chine, Geng Shuang, s’est demand? si une force ?trang?re serait bien accueillie par le peuple ha?tien ou si elle se heurterait ? la r?sistance des groupes d’opposition, peut-on lire dans The Guardian. “? l’heure o? le gouvernement ha?tien manque de l?gitimit? et est incapable de gouverner, l’envoi d’une telle force d’action rapide en Ha?ti recevra-t-il la compr?hension, le soutien et la coop?ration des parties en pr?sence, ou fera-t-il face ? une r?sistance, voire d?clenchera-t-il une confrontation violente de la part de la population ?” a demand? M. Geng.

Dmitriy Polyanskiy, repr?sentant permanent adjoint de la Russie, a ?galement exprim? la crainte qu’une force ?trang?re se heurte ? la r?sistance populaire. “De nombreux groupes d’opposition appellent ? ne pas autoriser une intervention ?trang?re et ils se r?f?rent, ? juste titre, ? une exp?rience, pour ne pas dire plus, pas tr?s r?ussie en mati?re d’ing?rence ext?rieure dans les affaires du pays”, a d?clar? M. Polyanskiy.

Richard Gowan, directeur de l’ONU pour le groupe de crise international, a d?clar? que toute force envoy?e en Ha?ti serait tr?s probablement constitu?e d’un nombre important de soldats am?ricains, avec une certaine participation canadienne. “En fin de compte, si le gouvernement d’Ha?ti en fait la demande, si le Mexique et le Br?sil disent qu’ils le veulent, la Chine peut difficilement s’y opposer”, a d?clar? M. Gowan, cit? par The Guardian. “Les Russes pourraient opposer leur veto pour mettre les ?tats-Unis dans l’embarras, mais si Washington veut envoyer une petite force, c’est ce qu’il fera en fin de compte. Donc la Russie ne ferait probablement que perdre la face en utilisant son veto sur une question comme celle-ci.”

Barbecue, cible # 1 des sanctions

<>, a indiqu? l’ambassadeur des USA ? l’ONU, Linda Thomas-Greenfiels.

<>, a ajout? Linda Thomas-Greenfield.

<>, a soutenu la cheffe de la mission am?ricaine ? l’ONU.

<>, a-t-elle souhait?.

Roberson Alphonse

Avec The Guardian

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.