<>, selon Ariel Henry

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

S’il est repute pour son calme et son silence face aux problemes du pays, le Premier ministre a profite de l’installation, mercredi, des huit nouveaux ministres pour faire savoir que les caisses de l’Etat sont vides et que son gouvernement fonctionne a credit. Selon Ariel Henry, sur les 254 milliards de gourdes de previsions budgetaires pour l’exercice 2020-2021, seules 96 milliards ont ete collectees et 30 milliards de gourdes ont ete utilisees pour subventionner le carburant. Une facon pour le chef de la Primature de justifier la necessite d’augmenter les prix des produits petroliers a la pompe.

Pour ceux qui ne le savaient pas, le Premier ministre leur a fait savoir officiellement que les caisses de l’Etat sont vides et les deficits budgetaires en hausse. Mais cela n’empeche pas pour autant Ariel Henry d’avoir 18 ministres dans son gouvernement. <>, a lance le chef du gouvernement mercredi lors de l’installation de huit nouveaux ministres dans le cadre de l’accord du 11 septembre 2021.

<>, s’est plaint Ariel Henry, soulignant que les previsions de certains economistes laissent croire que, pour l’exercice 2021-2022, cette subvention peut atteindre entre 60 et 90 milliards de gourdes.

Ariel Henry a fait remarquer que pour chaque gallon de gasoline achete a la pompe sur le marche local a 201 gourdes par n’importe qui, l’Etat fait un deficit de 259 gourdes. <>, s’est avance le chef du gouvernement.

Pour Ariel Henry, cette situation ne peut pas continuer. <>, a predit le chef du gouvernement.

Selon le Dr Henry, avec ces 30 milliards de gourdes de subvention des produits petroliers, on peut donner a la population beaucoup de services. <>, a-t-il soutenu.

Apres ces considerations et explications sur la subvention de l’essence, Ariel Henry a annonce que de concert avec les gens concernes par la question des produits petroliers il aura a prendre des decisions en faveur du pays, ce qui laisse croire qu’il y aura bientot une augmentation des prix des produits petroliers a la pompe sur le marche local.

Selon le Premier ministre, il est indispensable pour l’Etat de collecter plus de taxes et de bien gerer l’argent collecte. <>, a affirme Ariel Henry.