<>, selon l’ex-ministre Pierre Michel Brunache

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’ancien ministre de la Justice et de la S?curit? publique, Pierre Michel Brunache, a ?t? l’invit? de la matinale de Magik9 le mercredi 10 ao?t. Il ?tait interrog? ? propos du r?cent communiqu? de l’Organisation des Etats am?ricains, qui fustige l’action de la communaut? internationale en Ha?ti. Dans son r?quisitoire, l’organisation r?gionale estime qu’il faut mettre un terme ? la domination des bandes criminelles en Ha?ti. Elle croit toutefois que les ressources humaines, financi?res et mat?rielles doivent provenir en majeure partie de la communaut? internationale. <>, peut-on lire dans le communiqu? publi? par l’OEA.

Invit? ? r?agir ? cette assertion, Pierre Michel Brunache estime qu’il s’agit tout simplement d’une demande de mise sous tutelle d’Ha?ti. <>, a-t-il analys?. <>, a-t-il ajout?.

Plus loin, Pierre Michel Brunache a indiqu? que dans le communiqu?, l’OEA reproche ? la communaut? internationale d’utiliser une approche trop <> (souple) en Ha?ti. <>, note l’ancien ministre de la Justice.

Au d?part de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Ha?ti (MINUSTAH) la police ha?tienne s’est retrouv?e seule sur le terrain, sans une v?ritable pr?paration, avec toutefois la mission d’assurer la s?curit? du pays. Si la force onusienne ?tait constitu?e ? la fois d’une composante militaire et d’une composante polici?re, Brunache fait remarquer que la police s’est retrouv?e toute seule, d?pourvue du plan de d?veloppement qui avait ?t? envisag? auparavant. Selon lui, l’absence d’une force militaire en compl?mentarit? avec la police ne profite pas au pays <>, a fait remarquer Me Brunache. <>, a-t-il plaid?.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.