<>, selon l’Unicef

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les institutions scolaires de Port-au-Prince ont pay? le prix fort des violents affrontements qui ont oppos? les groupes arm?s rivaux en avril dernier. Les r?sultats d’une ?valuation men?e par l’Unicef dans des quartiers d?favoris?s et difficiles d’acc?s de Cit? Soleil, de Croix-des-Bouquets, de Delmas, Ganthier, Port-au-Prince, du Nord et du Sud, P?tion-Ville et de Tabarre ont conclu que deux ?coles sur trois de 290 ?coles ?valu?es ont ?t? vandalis?es, et ont perdu du mat?riel didactique, des archives, du mobilier et du mat?riel de direction.

Plusieurs mois apr?s les affrontements, les ?coles de ces zones continuent d’en subir les cons?quences. Dans un communiqu? de presse rendu public le mercredi 23 juin 2022, l’Unicef souligne qu’une ?cole sur trois est la cible d’actes de violence, et une ?cole sur quatre est dysfonctionnelle. <>, pr?cise le communiqu? dont une copie a ?t? achemin?e ? la r?daction du journal.

<>, regrette Bruno Maes, repr?sentant de l’Unicef en Ha?ti, soulignant que l’Unicef a accompagn? le minist?re de l’?ducation dans la r?ouverture d’?coles dans les zones vuln?rables comme Martissant, La Saline, Cit? Soleil, bas Delmas, Bel-Air et Tabarre en distribuant des milliers de kits et du mat?riel scolaire aux ?l?ves.

Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, accompagn? du repr?sentant de l’Unicef en Ha?ti, a effectu? une visite d’inspection, le lundi 30 mai 2022, dans plusieurs ?coles ? Martissant. Dans une rencontre avec la presse, le ministre a indiqu? qu’environ cinq cents ?l?ves ont regagn? les salles de classe dans ce quartier.

L’Unicef exhorte tous les acteurs concern?s ? s’abstenir de l’usage de la violence et de prendre des mesures pour restaurer un environnement d’apprentissage pacifique et s?curis? afin que tous les enfants commencent et finissent leur cycle scolaire. <>, met en garde Maes.