Spectacle sensationnel pour le centenaire de Jacques Stephen Alexis a Oasis

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ils dansaient avec flamme pour rendre hommage a Jacques Stephen Alexis. Dans leurs costumes traditionnels, au son du tambour, des comediens chanteurs danseurs de la compagnie artistique Palto Vanyan ont investi la scene, a l’hotel Royal Oasis. Des textes de grande profondeur ont coule a flots le long de la scene. Avec gestes et maniere, ces professionnels ont exprime la vie de Jacques sur scene, a l’hotel Royal Oasis, le vendredi 22 avril 2022.

Pour marquer le centenaire de naissance de Jacques Stephen Alexis, tout de blanc ou rouge vetus, ces professionnels de la danse se sont laisses aller dans des choregraphies traduisant la realite haitienne, nos realites de peuple. Les corps souples et legers, des danseurs ont exprime la joie de vivre a travers une serie de danses qui consacrent la tradition du pays.

Congo, konbit, banda, entre autres, ont transforme la scene ou l’on apercoit au fond Jacques Stephen Alexis de dos, assis sur une chaise sans faire un geste. Symbolique, non ? C’etait une scene toute vibrante d’energie. Les corps s’elancaient dans un congo solaire qui rappelle les amours champetres. Divin moment ou le paysan, loin de ses champs, mime tous les gestes tendres et charmants.

Il y a eu konbit, choregraphie par excellence qui traduit avec chaleur le courage des travailleurs des champs. Pour peu qu’on se laissait entrainer dans la scene, le spectateur se croirait dans un champ. Les danseurs mimaient le geste de planter, de semer, de sarcler et de recolter. Ils mimaient aussi le besoin de se fraterniser, se serrer les coudes pour faire de ce coin, un pays fertile.

A travers ces danses s’est aussi exprimee toute une philosophie de la vie : si vous avez seme, plante, sarcle et desherbe, vous aller recolter le fruit de votre travail. Pendant que les houes, les machettes valsaient, les femmes, vetues de leurs amples jupes, la tete ceinte de madras, semaient les grains de l’espoir qui annoncent la recolte de demain.

Danser avec ame et flamme. D’une choregraphie a l’autre, les danseurs se donnaient a fond. C’etait comme si les esprits avaient puise leur energie dans ces corps en mouvement pour montrer cette explosion de joie de vivre, d’aimer charnellement son prochain. Accompagnes du tambour, on sentait leur corps vibrer.

Au milieu de la danse, le theatre et le chant y etaient aussi. Le public a eu a apprecier de belles performances vocales, de chants vodous. Il a savoure de courtes scenes portant sur notre histoire, nos luttes pour l’independance, ou encore sur nos luttes intestines a n’en plus finir. Il y a lieu aussi d’apprecier des scenes dans lesquelles on enterre la hache de guerre pour faire la reconciliation en vue de sauver ce pays que nous ont legue nos ancetres en heritage au prix de leur sang.

Une belle soiree d’hommage a Jacques soleil, avec une mise en scene remarquable du comedien John Vanyan, selon un texte de Sonson Mathurin. Une palette de personnalites publiques et d’invites y ont paye de leur presence, dont notamment le Premier ministre Ariel Henry, la ministre de la Culture et de la communication (MCC), Emmelie Prophete, et le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Nesmy Manigat.