Succes d’annonces pour la conference sur la reconstruction du grand Sud

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Haiti a obtenu des promesses d’un montant de six cents millions de dollars pour lancer la reconstruction du grand Sud a l’issue d’une conference internationale des bailleurs.

Six cent millions, c’est un tiers des deux milliards esperes. Mais c’est cinquante pour cent de plus que les previsions les plus optimistes qui tablaient sur 400 millions d’engagements.

Sur le papier, la conference est un succes. Le signal est clair. Les amis d’Haiti reviennent pour la premiere fois a son secours apres l’experience de 2010.

Pour aider le pays a se relever apres le cyclone Mathieu, la recolte de promesses avait ete decevante. Pour combattre le cholera aussi, les dons n’avaient pas ete a la hauteur de la catastrophe.

Cela dit, les six cent millions annonces ce mercredi comporte comme en 2010 des fonds qui ne seront jamais decaisses. Des projets et programmes deja annonces. Des sommes que le pays ne pourra jamais obtenir faute de remplir les conditions. De l’argent qui retournera tres vite chez les donateurs et beaucoup de financements pour toutes sortes d’organisations non gouvernementales. C’est la regle du genre.

Tant que vous etre plus faible et plus pauvre tant vous etes incapable de capter l’argent de l’aide internationale.

On ne prete qu’aux riches, on donne peu aux pauvres, est une regle immuable dont Haiti fait le tour depuis des annees.

Il y a aussi deux fleaux qui guettent : la mauvaise gestion du peu qui sera recu et la corruption qui risque d’eroder les resultats.

N’empeche. Avec cette conference, il se confirme un interet pour remettre Haiti sur la carte de la cooperation mondiale. C’est une bonne nouvelle.

Si les negociations avec le Fonds Monetaire Internationale se concluent a la satisfaction des autorites haitiennes, une autre bonne nouvelle sera engrangee.

Restera les negociations inter-haitiennes pour trouver une voie apaisee de sortie a la crise politique.

Le gouvernement doit se colleter a la crise du salaire minimum. Gerer la hausse internationale des prix des produits petroliers, surveiller l’inflation et combattre l’insecurite.

Sur ces dossiers aussi la communaute internationale devra se prononcer bientot. Passer des promesses aux actions concretes.

Avant la prochaine conference internationale sur Haiti prevue pour le mois de mars prochain. On espere des fonds pour la securite et pour un minimum de filet de protection sociale.