Tension ? Port-au-Prince avant l’augmentation des prix du carburant

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Une vive tension a r?gn? dans la r?gion m?tropolitaine de Port-au-Prince en d?but d’apr?s-midi du lundi 12 septembre. Des barricades de pneus enflamm?s ont ?t? remarqu?es dans plusieurs coins ? Delmas, ? P?tion-Ville et au centre ville de Port-au-Prince. La contestation a d?marr? sur la route principale de Delmas avant de gagner P?tion-Ville et le centre ville de Port-au-Prince. Le transport en commun a ?t? paralys? alors que les citoyens ont pris leurs jambes ? leur cou pour regagner leur maison. Des individus encagoul?s ont lanc? des pierres en direction des automobilistes et motocyclistes qui s’aventuraient ? traverser les barricades.

Les protestataires ont d?nonc? la vell?it? du gouvernement d’augmenter les prix du carburant. La veille, le chef du gouvernement, Ariel Henry, a annonc? l’augmentation prochaine du prix de l’essence. “L’Etat a besoin de 3 milliards de gourdes pour lancer quelques programmes sociaux alors que l’on d?pense plus de 50 milliards de gourdes pour subventionner le carburant au profit de ceux qui auraient pu le payer au prix du march? international. Fort de tout cela, le carburant se vendrait ? un prix inf?rieur ? celui fix? par le march? informel. Nous allons ajuster le prix des produits p?troliers et nous allons les rendre disponibles dans toutes les stations du pays dans un bref d?lai “, avait annonc? Ariel Henry.

Au cours de son intervention, Ariel Henry avait ?galement mis en garde contre des tentatives de manipulations de l’opinion publique. “Je sais que certains vont tenter de vous manipuler, vous inviter ? gagner les rues pour emp?cher que le carburant soit vendu au prix normal. Ils vont essayer de faire leur capital politique et vont faire perdurer la raret?. Ils ne vont pas accepter les solutions durables puisqu’ils gagnent beaucoup d’argent dans l’instabilit?”, avait fait savoir Ariel Henry au cours d’une intervention d’une vingtaine de minutes pour marquer le premier anniversaire de la signature de l’accord du 11 septembre.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.