Timide comm?moration des 13 ans du s?isme de 2010 par le gouvernement ha?tien

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le gouvernement n’a fait que le strict minimum cette ann?e pour comm?morer les 13 ans du s?isme de 2010. Pour la premi?re fois, depuis 2011, aucune offrande florale n’a ?t? effectu?e ? Saint-Christophe o? est ?rig? un m?morial pour honorer la m?moire des victimes. La plupart des axes routiers conduisant au site ?tant contr?l?s par des gangs arm?s. Une source gouvernementale a toutefois indiqu? qu’en amont du 13e anniversaire, le site a ?t? nettoy? afin d’?tre en condition pour recevoir des familles qui voudraient s’y recueillir.

Une timide c?r?monie de comm?moration a ?t? r?alis?e au Palais national. En pr?sence de ses ministres, des directeurs g?n?raux, des hauts grad?s des Forces Arm?es d’Ha?ti (FADH) et de la Police nationale d’Ha?ti (PNH), Ariel Henry a d?pos?, ? 4h53, un gerbe de fleurs au pied du monument ?rig? pour honorer la m?moire des agents et employ?s du palais d?c?d?s lors du cataclysme. L’offrande du chef du gouvernement a ?t? suivie d’une minute de silence et de l’ex?cution de la sonnerie aux morts par la fanfare du palais. Ariel Henry n’a fait aucune d?claration publique ? l’issue de la c?r?monie.

Jeudi matin, il a publi? plusieurs tweets en r?f?rence ? cette catastrophe qui a caus? la mort d’environ 300 000 personnes et endeuill? les familles ha?tiennes. <>, a ?crit le PM sur Twitter.

Tr?s peu d’activit?s ont ?t? r?alis?es dans la capitale pour marquer le 13e anniversaire de ce funeste ?v?nement. Certaines institutions, notamment celles qui ont enregistr? des pertes en vies humaines et des d?g?ts mat?riels, ont, ? leur mani?re, organis? des moments de recueillement, de r?flexion et de comm?moration. Le BINUH, les ambassades du Canada, de France, des Etats-Unis, de l’Espagne, du Mexique, etc. ont publi? sur leurs r?seaux sociaux des messages pour rendre hommage aux victimes. Parall?lement, le commerce, l’administration publique, les activit?s formelles et informelles, ont fonctionn? comme ? l’ordinaire.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.