Toussaint Louverture sublime, les autres heros nationaux ignores

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Toussaint Louverture respire mieux du haut de son socle au Champ de Mars. Les bicolores haitiens abimes et sales ont ete remplaces. De nouveaux bicolores flottent dans le ciel donnant une nouvelle vie au precurseur de l’independance d’Haiti. La place ou trone le premier des Noirs a recu un bon coup de balai. La statue fait peau neuve comme par un tour de magie. Le vert-de-gris a disparu, la patine a ete refaite, permettant a l’imposante statue d’etre fiere dans sa posture hierarchique. Nous ne pouvons pas en dire autant pour les autres symboles de la lutte pour la liberte des Noirs se situant au coeur du Champ de Mars. Ils sont toujours depourvus de bicolore, laisses dans un environnement insalubre.

La place Toussaint Louverture reprend en peu de temps sa splendeur car les epaisses couches de poussiere ont ete enlevees de la statue erigee au coeur du Champ de Mars par le president Paul Eugene Magloire en janvier 1954. Un specialiste a du travailler dans l’ombre pour redorer l’image de celui qui nous a montre la route vers l’independance, a commente un citoyen rencontre sur la place au volant de sa voiture.

Le 7 avril a ete le pretexte pour nos dirigeants pour celebrer les prouesses de ce grand homme, pris dans un guet-apens le 6 juin 1802, puis deporte en France. Une fois arrive, on l’enferma au fort de Joux, repute pour ses cachots froids et humides, ou il s’eteint en 1803 a l’age de 60 ans.

Les autorites du pouvoir ont oublie le Marron inconnu qui se trouve a un cheveu de la statue de Toussaint Louverture quand ils sont venus deposer cette gerbe de fleurs. Le Marron inconnu perd chaque jour de sa couleur originelle et de sa superbe.

<>, a poste le Premier ministre Ariel Henry sur son compte Twitter, le jour de la commemoration.

Entre-temps, le roi batisseur Henri 1er, se trouvant un peu plus haut vers la rue Capois, continue de chevaucher sur une estrade dans son costume de roi attaque par le temps. Personne ne s’occupe de l’etat deplorable des places ou se trouvent nos heros de l’independance. Des dechets colonisent leurs espaces. Henry 1er, l’empereur Jacques 1er et Alexandre Petion sont noyes dans la salete. Leur situation va peut-etre empirer. Henry Christophe, le roi batisseur, n’a aucune date dans le calendrier qui oblige a le commemorer, idem pour Alexandre Petion, pere de la Republique et du panamericanisme ; Jean-Jacques Dessalines peut esperer le 17 octobre pour etre mis en valeur par nos autorites, si l’acces au Pont-Rouge continu d’etre un veritable defi pour eux. Sinon le Dessalines du Champ de Mars restera orphelin de toute attention.